Madagascar: amélioration de volume de la pêche crevettière

Afriquinfos Editeur 4 Vues
2 Min de Lecture

En volume, 3 954 tonnes de crevettes ont été capturées dans les mers et bassins de production de crevette de la grande île, pendant la saison de pêche 2011, contre 3 227 tonnes pour la même période de l'année précédente, a dit le directeur de l'Observatoire, Rado Rakotosoa, cité mardi par le journal l'Express de Madagascar.

"Par rapport à la situation à la fin de septembre 2010, on enregistre une nette augmentation du niveau des captures de crevettes à fin septembre 2011. Il est passé de 2 986 à 3 954 tonnes soit plus de 32 % d'accroissement", stipule un document officiel de cet observatoire.

Rado Rakotosoa a expliqué qu'outre le résultat des efforts de pêche, le changement climatique, qui rend la température de l'eau adéquate à la production, est également avancé par les scientifiques comme le motif de cette amélioration.

Selon les données de l'Institut national de statistiques (INSTAT), les crevettes occupent la première place des produits halieutiques exportés par Madagascar et les principaux preneurs sont le Japon et la France.

En valeur, l'exportation de langoustes fait entrer à la grande île près de 6 milliards d'Ariary (1 dollar équivaut à 2 000 Ariary), tandis que les autres crustacés et mollusques aux environs de 17 milliards d'Ariary en 2010, soit les 20% de la valeur entrée par les crevettes, d' après l'INSTAT.

Le moment le plus faste pour l'exportation de crevettes malgaches a été l'année 2005, pendant laquelle, Madagascar a exporté près de 11 320 tonnes évaluées à 203 milliards d' Ariary.

Selon le directeur d'exploitation de la société Aquaculture de la Mahajamba (Aqualma), Ndriana Raveloson, les crevettes de Madagascar restent au premier choix des clients européens grâce à sa qualité, malgré l'abondance des productions venant de la Chine et de l'Indonésie.