Madagascar : réhabilitation de la tuerie d’animaux de Mahitsy

Afriquinfos Editeur 7 Vues
2 Min de Lecture

Cet abattage des animaux comme les porcs et les bœufs, qui était dans un état délabré, insalubre, et ne suivant pas les normes d'hygiène requises, nécessitait une réhabilitation évaluée à 55 Millions d'Ariary (1 dollar équivaut à 2.000 Ariary) avec la contribution financière de l'Association des bouchers et des autres opérateurs en viande (FIMPAM).

Selon la ministre de l'Elevage, Ihanta Randriamandrato, la réhabilitation et la mise aux normes de cet abattoir ont pour objectif de viser l'exportation de viande carnés étant donné que l'embargo des produits carnés de la grande île a été levé par l'Union Européenne récemment même si sa réalisation n'est pas encore effective.

La rareté des abattoirs aux normes internationales est l'un des blocages de cette exportation de viande, a-t-on communiqué.

Après la réhabilitation, la tuerie a été remise à la FIMPAM qui s'occupe de sa gestion et de son entretien.

Notons que cette tuerie de Mahitsy, qui alimente en viande près de 420.000 habitants de la localité, abat près de 50 bœufs de 200 Kg par semaine et de 80 porcs de 100 Kg par semaine. A la sortie de la tuerie, la viande de boeuf se vend à 6.000 Ariary par kilo et celle du porc à 6.800 Ariary.

A part la vente de viande, la vente d'animaux sur pieds s'effectue également dans cette tuerie à raison de 300.000 à 800.000 Ariary pour le prix d'un bœuf et 700.000 à 1.500.000 Ariary le porc.