Madagascar: probable hausse des prix des carburants à la pompe en 2012

Afriquinfos Editeur 4 Vues
2 Min de Lecture

Selon le journal l'Express, ni le moment ni le taux d'augmentation n'est encore défini, mais ce qui est sûr, les compagnies pétrolières et l'Etat sont déjà d'accord sur le projet.

La hausse de 8,2% du prix du pétrole brut en 2011, les troubles sociaux dans des pays producteurs et la rupture des contrats du groupe pétrolier italien Ente Nazionale Idrocarburi avec la Libye, sont entre autres les raisons de cette hausse du prix à la pompe à Madagascar.

Selon l'Office malgache des hydrocarbures (OMH), la dernière hausse des prix des carburants à la pompe à Madagascar a eu lieu le 13 avril 2011, depuis quand l'essence sans plomb est de 3 090 Ariary, le pétrole lampant 1 850 Ariary et le gasoil 2 580 Ariary (un dollar équivaut à 2 000 Ariary).

Outre la hausse prévue, les compagnies pétrolières prévoient également de demander une nouvelle subvention auprès de l'Etat parce que ce dernier n'a donné que 15 milliards d'Ariary, qui sont déjà épuisées, alors que les pertes enregistrées par le secteur pétrolier se sont élevées à 150 milliards d'Ariary en 2011.

Un expert malgache en économie, Rakotomalala Fleurys, a dit que la vérité du prix du carburant n'est pas encore à ce stade, mais le gouvernement de la transition malgache a limité à taux fixe la parité de dollar pour les opérateurs pétroliers pour que ces derniers puissent diminuer un peu le prix du carburant à la pompe, sinon l'impact de la vérité du prix de carburant sera insupportable.

A chaque hausse des prix des carburants à la pompe, les simples consommateurs s'inquiètent toujours de l'influence de cette hausse sur les autres produits comme les produits de première nécessité et les frais de transport.

Madagascar importe les carburants dont elle a besoin. Des gisements de pétrole ont été déjà essayés dans le pays mais jusqu'à maintenant aucune production n'est encore envisageable pour remédier à la hausse du prix à la pompe.