4 aires protégées bénéficient d’un financement de plus d’un million USD

Afriquinfos Editeur
2 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Ces quatre aires protégées, à savoir celle de Tsaratanana, Ankarana, Oronjia (les trois au nord du pays), et Analalava (au nord-ouest), vont avoir cet appui annuel de la part de la FAPBM avec les autres 11 aires protégées, également bénéficiaires de ce financement.

Elles ont été sélectionnées par la FAPBM selon les critères bien définis comme la richesse en biodiversité des sites, le niveau de menaces qui pèsent sur eux et l'existence d'un gap de financement.

Ces financements sont principalement destinés aux activités de conservation, aux activités génératrices de revenus notamment la promotion de l'écotourisme, à l'identification de filières porteuses, aux activités de soutien au développement rural ainsi qu'au renforcement de capacité des populations locales en vue du transfert de gestion à terme.

- Advertisement -

La mise en oeuvre de ces financements est confiée aux promoteurs et gestionnaires d'aires protégées comme Madagascar national Parks (MNP), Asity Madagascar, Peregrine Fund, Wordlife conservation society (WCS) et récemment Missouri botanical garden.

Les appuis de la FAPBM se sont élevés à 850.000 dollars en 2011, permettant la conservation de 11 aires protégées qui s'étalent sur 1,5 million hectares et de pouvoir aider près de 900.000 personnes dépendant directement des aires protégées, selon encore la publication de cette entité.

La FAPBM est une fondation malgache privée reconnue d'utilité publique créée en 2005, avec pour mission d'assurer la pérennisation financière des aires protégées de Madagascar afin de conserver durablement la biodiversité. L'objectif d'ici cinq ans sera de couvrir la moitié du Système des aires protégées de Madagascar.