Affaire Merah : Le traceur GPS du scooter retrouvé pourrait aider à identifier de nouveaux complices

ecapital
2 Min de Lecture

Le traceur GPS du scooter que Mohamed Merah avait utilisé pour commettre ses assassinats à Toulouse et Montauban (sud) en mars 2012 "pourrait révéler les derniers déplacements du terroriste et mener, peut- être, à de nouveaux complices", écrit Le Parisien.

L'objet a été retrouvé dans une bouche d'égout à Blagnac, près de Toulouse, suite à l'arrestation lundi dernier, d'un complice présumé du tueur, précise le journal.

"Il est dans un très mauvais état, mais tout espoir d'en tirer des informations n'est pas perdu", ajoute Le Parisien, citant un proche de l'affaire.

- Advertisement -

Les enquêteurs cherchent toujours à déterminer les possibles complicités dont aurait pu bénéficier le tueur. Jusqu'à présent, trois personnes ont été mises en examen dans le cadre de cette affaire : le frère de Mohamed Merah, Abdelkader Merah, l'auteur du vol du scooter, Fetah Melki, et Mohammed Mounir Meskine, qui a notamment fourni à Merah des armes et un gilet pare-balles volé.

Entre les 11 et 19 mars 2012, Mohamed Merah, 23 ans, avait commis sept assassinats à Toulouse et Montauban, avant d'être abattu le 22 mars par la police d'élite française au terme d'un siège de 32 heures et d'une violente fusillade.

 

 

 

Sans votre aide, au 31 juillet Afriquinfos ne pourra plus vous tenir informé des dernières actualités du continent africain.
Soutenez un des leaders de l’information africaine 
http://igg.me/at/SaveAfriquinfos
#SaveAfriquinfos