Le Président Traore dément tout début de mutinerie dans les rangs des Forces armées du Faso

Afriquinfos Editeur 181 Vues
5 Min de Lecture

Ouagadougou (© 2024 Afriquinfos)- Le Capitaine Ibrahim Traoré a mis fin aux folles rumeurs de coup d’Etat et de mutineries dans des casernes du pays en réapparaissant ce jeudi 20 juin 2024 dans les dans les locaux de la Télévision nationale (RTB), avant de présider un Conseil des ministres. De nombreux médias, notamment occidentaux, évoquaient sa mise à l’écart par une frange de l’Armée, voire sa fuite du pays. Le Président de la Transition au Burkina Faso a balayé du revers de la main ce qu’il considère comme des fake news destinées à déstabiliser le Burkina Faso.

‘’Nous, on ne fuit pas. On ne recule pas, on n’abandonne pas’’, a martelé le capitaine Ibrahim Traoré pour répondre à ses détracteurs et aux médias qui ont annoncé sa fuite du pays. ‘’Arrivée de mercenaires russes et de soldats maliens à Ouagadougou pour protéger le capitaine Ibrahim Traoré en détresse »; ‘’Le capitaine Ibrahim Traoré en fuite’’ ; ‘’Les conditions de reddition en cours de négociation’’, pouvait-on lire dans certains médias et sur les réseaux sociaux. Des noms de potentiels ‘’nouveaux hommes fort de Ouagadougou’’ étaient même évoqués!

Des rumeurs et des tentatives de déstabilisation des ‘’ennemis de la Nation’’, a répondu Ibrahim Traoré. En effet, après plusieurs jours d’incertitudes et de folles rumeurs, ‘’IB’’ est réapparu en tenue militaire et visiblement plus déterminé que jamais.

Ceci, alors qu’il visitait les locaux de Radio Télévision Burkinabè, cible d’un tir accidentel d’obus selon les explications données par le dirigeant. «Ce sont ceux qui sont là pour vous protéger qui ont malheureusement fait l’incident. C’est dans le cadre de leur relève, en voulant vérifier un certain nombre de choses, malheureusement quelqu’un a fait partir le coup. Ceux qui étaient à côté, ainsi que celui qui a actionné ont été blessés et transportés à l’hôpital ce jour. Dieu merci, ils ont quitté l’hôpital», a davantage indiqué le Chef de l’Etat au personnel de RTB mobilisé pour la circonstance. Et d’ajouter: «Malheureusement, la roquette s’est dirigée dans la cour de la RTB Télé. On peut rendre grâce à Dieu parce qu’il n’y a pas eu de perte en vie humaine; mais des blessés pris en charge par l’infirmerie de la Présidence du Faso. On a mis en place une équipe de psychologues pour une prise en charge du stress post traumatique de tout le personnel». Le Chef de l’Etat a aussi rassuré que «c’est juste un incident et que dans le maniement des armes, ces genres d’évènements peuvent survenir».

C’est cet incident qui a déclenché les différentes rumeurs de fuite et de mutinerie. A ce sujet, Ibrahim Traoré est catégorique. «Il n’en est absolument rien. Nous sommes là. L’incident s’est passé pendant qu’on était en Conseil des ministres. Si les gens avaient fui, après le Conseil, il n’y aurait pas eu de point de presse. Il ne faut pas écouter ces individus qui cherchent à distraire les gens. Nous, on ne fuit pas. On ne recule pas, on n’abandonne pas. Ils ont raconté ce qu’ils veulent. Tout le monde a compris que ce sont les ennemis de la Nation».

L’attaque terroriste entre le 11 et le 12 juin 2024 à Mansila près du Niger et revendiquée par le JNIM, et qui a fait plus d’une centaine de victimes parmi les soldats a jeté un froid dans le pays. La situation était encore plus confuse avec la discrétion du Président de la Transition, malgré une brève apparition lors d’une opération de don de sang et les images de la Fête de Tabaski, dimanche dernier. On l’y a vu prier en cercle restreint. Sa sortie de ce 20 juin 2024 devrait un tant soit peu, faire taire les folles rumeurs sur la situation à Ouagadougou.

S. B.