5ème réunion des acteurs du secteur «Energie» de la CEDEAO pour repenser ce secteur vital de développement

Afriquinfos
3 Min de Lecture

Praia (© 2016 Afriquinfos) – Une rencontre de synchronisation des Agences et institutions du secteur énergétique de la CEDEAO (Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest) s’est tenue à Praia au Cap-Vert du 28 au 29 octobre 2016, entre différents acteurs concernés tels que: le Directeur de l’énergie, le président de l’Autorité régionale de régulation du secteur de l’électricité de la CEDEAO, le Secrétaire général du Système d’Echanges d’Energie Electrique Ouest Africain etc… Objectif, mettre en place un cadre d’échanges et d’orientation pour la dynamisation des programmes régionaux dans le secteur de l’énergie dans la CEDEAO.

5ème réunion du genre, cette rencontre a été placée sous la présidence du Dr Morlaye BANGOURA,  Commissaire en charge de l’Energie et des Mines de la Commission de la CEDEAO.

Les échanges à cette 5ème réunion visaient à permettre la croissance de la synergie, à travers l’exécution des activités et programmes régionaux dans le secteur de l’énergie, à veiller à ce que les actions et activités soient complémentaires et harmonisées, à assurer une meilleure circulation des flux d’informations dans le but d’impulser la mise en œuvre des programmes, et à trouver enfin des solutions innovantes communes aux problèmes spécifiques du secteur de l’énergie dans cette région de l’Afrique.

- Advertisement -

Au cours des échanges, la question de l’organisation de la prochaine réunion des ministres en charge de l’Energie a aussi été abordée. Une prochaine réunion qui doit se faire avant la fin de l’année 2016, à Conakry en Guinée. Pour les Etats membres de la CEDEAO, il faut relever les défis énergétiques qui compromettent le développement de la sous-région ouest-africaine.

Ces pays de la CEDEAO se sont ainsi mis d’accord pour combiner leurs efforts afin de réduire systématiquement les coûts liés aux approvisionnements énergétiques par l’exploitation des ressources naturelles dans la région, et d’interconnecter les réseaux électriques visant à effectuer des économies d’échelles à travers la mise en place d’un marché intégré de l’électricité.

Quatre institutions ont été mises en place pour atteindre ces objectifs. Il s’agit de l’EEEOA (Echanges d’Energie Electrique Ouest Africain), de l’AGAO (Autorité du Gazoduc de l’Afrique de l’Ouest), ARREC (Autorité de Régulation Régionale du Secteur de l’Electricité de la CEDEAO) et du CEREEC (Centre des Energies Renouvelables et de l’Efficacité Energétique de la CEDEAO).

Des institutions à travers lesquelles plusieurs actions ont été déjà menées pour la création d’un marché de l’énergie durable, robuste et viable dans la sous-région et grâce auxquelles il y a eu une amélioration de l’accès des populations aux services énergétiques durables. Les participants à cette 5ème réunion ont visité à la fin de leurs travaux le «Centre des énergies renouvelables et de maintenance industrielle du Cap-Vert», le parc éolien et un mini-réseau solaire de Praia (capitale cap-verdienne).

Rachel KOMI