Ghana: le président Nana Akufo-Addo ajourne le référendum constitutionnel du 17 décembre

Accra (© 2019 Afriquinfos)- Prévu initialement pour le 17 décembre, le référendum constitutionnel au Ghana visant à amender les dispositions de la Constitution de 1992 portant sur les élections locales, vient d’être annulé par Le Président ghanéen, Nana Akufo-Addo, en raison d’absence d’un large consensus national entre les principales parties prenantes et la population.

L’annonce a été faite par le chef d’Etat dans un discours à la Nation, qui a donc demandé au ministre en charge du Développement rural, Hajia Alima Mahama, d’interrompre le processus et à veiller au retrait des projets de loi.

« Il est salutaire de parvenir à un large consensus sur une question aussi importante que la modification d’une disposition de la Constitution », a-t-il noté, soulignant que la question sera réexaminée une fois qu’il y aura un consensus.

« Je ne crois pas qu’un tel amendement devrait être considéré comme une affaire d’un parti. Il doit exister un consensus national clair et un accord au sein de la population selon lequel une disposition fondamentale ne sert plus les intérêts de la population et doit donc être supprimée », a ajouté le chef d’Etat.

L’objectif du référendum est de voter pour l’amendement de l’article 55 (3) de la Constitution afin de permettre aux partis politiques de parrainer des candidats lors des élections locales.

Xavier-Gilles CARDOZZO