Le virus Ebola fait 6 morts en Sierra Leone

Afriquinfos Editeur Vue
2 Min de Lecture

"Nous devons faire la recherche des contacts, en examinant toutes les personnes qui avaient été en contact avec un malade confirmé afin de vérifier si les gens sont positifs ou négatifs", a déclaré aux journalistes M. Tunis, directeur de l'Information et de la Communication auprès du ministère de la Santé.

Au cours de la recherche de cas et de la recherche des contacts, on prévoit que le nombre de cas suspects va augmenter, a-t-il noté.

"Jusqu'à présent, tous les cas confirmés sont liés au cas de référence, à savoir, le tout premier cas confirmé que nous avons reçu venu de la région de Kissi Teng", a-t-il précisé. "Ce que nous voyons maintenant dans la région de Kissi Teng est que les gens ne croient pas encore que la maladie Ebola existe. Nous avons toujours des difficultés à les convaincre et ils sont réticents à accepter les travailleurs de la santé".

"Le mépris rend notre travail difficile, mais nous nous sommes réunis hier avec les chefs traditionnels et la société secrète", a-t-il ajouté.

D'après M. Tunis, la plupart des cas confirmés sont des femmes car elles sont plus réticentes et refusent de coopérer avec le personnel de santé.