Togo: Un Fonds carbone en perspective pour la zone UEMOA

ecapital
3 Min de Lecture

La BOAD "se prépare à la mise en place" de ce Fonds carbone, a annoncé Bassari Touré, vice-président de l'institution, à l'ouverture lundi d'un atelier international de formation au montage de projets d'adaptation/atténuation aux changements climatiques. Onze pays africains, notamment huit de l'Afrique de l'ouest et trois de l'Afrique centrale, participent à cette rencontre. .

 Le Fonds attendu servira à soutenir les Etats membres de l'UEMOA dans leurs efforts de lutte contre les effets pervers des changements climatiques et à appuyer la "promotion des projets de mécanismes nouveaux d'atténuation" dont la Réduction des Emissions liées au Déboisement et à la dégradation des forêts (REDD+).

 "La Banque travaille activement à la promotion de projets d'atténuation, d'adaptation et de transfert de technologies", a précisé le vice-président.

- Advertisement -

 La mission de financement de cette institution conjugue désormais avec un cadre communautaire portant sur le marché du carbone et la lutte contre les changements climatiques dans l'espace UEMOA.

 Déjà, en réponse aux besoins pressant des économies de ses Etats membres et en appui à la pleine intégration économique de l'UEMOA, la BOAD a mis en place une initiative carbone en terme de cadre communautaire de développement du marché du carbone et de lutte contre les changements climatiques.

 "Au titre de cette initiative, des projets éligibles du Mécanisme de développement propre (MDP) sont en instruction au sein de la BOAD dans les domaines de la valorisation des résidus de transformation forestiers par cogénération, de la capture et de la valorisation du méthane des eaux usées et des décharges de déchets domestiques, de l'efficacité énergétique, des énergies renouvelables et domestiques etc.", a annoncé le vice-président Touré.

L'institution financière de l'UEMOA est accréditée comme observateur à la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques depuis décembre 2010 et comme Entité régionale d'implémentation du Fonds d'adaptation en juin 2011.

Elle a entrepris, dans le cadre de l'implémentation du Fonds d'adaptation, l'identification de projets d'adaptation et ambitionne d'être accréditée Agence d'exécution du Fonds pour l'environnement mondial.