Togo : La 12ème Foire internationale de Lomé a ouvert ses portes, des défis organisationnels s’offrent à elle

ecapital
3 Min de Lecture

Ouverte sur le thème «Les énergies renouvelables: source de progrès et de développement durable», cette édition est couplée à la 4èmeFoire de l’intégration de l’UEMOA. Ce rendez-vous d’affaires international prendra fin le 7 décembre 2015.

Au cours de ces deux semaines, le site de la Foire Togo 2000 sera animé par différentes expositions et ventes d’articles de tout genre, des concerts musicaux avec des artistes nationaux et internationaux, des jeux et des parties de dégustation promotionnelle.

L’affluence s’annonce grande au regard du nombre de stands et de la foule qui a fait le déplacement à l’ouverture, notamment dans la première soirée.

- Advertisement -

Insuffisances sécuritaires

Les dispositions sécuritairesexistent certes sur le site de la foire, mais on constate de nombreux risques, voire des insuffisances sécuritaires, pour les usagers. En effet, le soir de l’ouverture de la 12ème foire internationale de Lomé, de nombreuses irrégularités ont été constatées. Outre les insuffisances infrastructurelles liées par exemple aux difficultés d’accès au site Togo 2000, on note aussi des insuffisances à plusieurs niveaux : faible éclairage ou quasi-absence d’éclairage par endroits, le pire aux guichets de vente des tickets d’accès au site de la foire.

Aussi, en l’espace de 10 minutes environ, à la faveur d’un attroupement et d’une bousculade, des visiteurs ont été victimes de vols au même bloc de guichet (un portefeuille, un  téléphone portable) et d’actes de violences.

Quoique nécessaire, la fouille systématique des visiteurs à l’entrée du site par les forces de l’ordre et de sécurité manque de rigueur. Outre l’insécurité liée aux infrastructures et autres dispositions, il demeure un risque potentiel d’insécurité liée à la santé des usagers de la foire. Cette 12ème foire internationale de Lomé était prévue pour novembre 2014. Mais elle n’a finalement pas pu tenir en raison de l’expansion duvirus Ebola, un risque sanitaire élevé à l’époque et qui n’est pas encore totalement enrayé. Les chantiers routiers de la capitale n’étant pas achevés, les difficultés d’accès demeurent grandes (longueur des trajets, nombre élevé des déviations, les voies d’accès à Togo 2000, manque d’éclairage de certaines rues, etc.).

Ce rendez-vous souvent très attendu par le public bat déjà son plein et il est opportun de rappeler à tout un chacun de respecter les mesures minimales de sécurité, de respecter les consignes des agents de sécurité.

Innocente Nice