Le témoignage déchirant d’un médecin marocain à Gaza

Afriquinfos Editeur
3 Min de Lecture

Zouhair Lahna est médecin obstétricien, il travaille aux urgences du plus grand hôpital de Gaza, l’hôpital Al-Shifa. Il vit actuellement un enfer comme tous les urgentistes de l’hôpital qui voient des blessés arriver à l’hôpital à longueur de journée et sont continuellement confrontés à la mort lorsqu’il est trop tard pour les réanimer.

A chaque blessé ce sont les mêmes gestes raconte-t-il au journaliste Rachid Jankari, et la même rage lorsque le massage cardiaque se révèle finalement inutile et que les blessés ne peuvent être sauvés.

"Ce soir, j’ai une forte envie de pleurer. Pleurer tous ces enfants que j’ai vu aux urgences de l’hôpital Shifa à Gaza. Cette jeune fille qu’on n'a pas pu sauver malgré le massage cardiaque, les perfusions et l’intubation."

- Advertisement -

Parmi les personnes qui arrivent à l’hôpital, un grand nombre sont des civils (plus des trois quarts selon l’Organisation des Nations Unies) et notamment des enfants et des personnes âgées. Ce sont des familles décimées qui arrivent à l’hôpital sans discontinuer maintenant un état d’urgence permanente.

Brûlures, fractures, etc… les blessures sont souvent graves et le personnel manque de matériel médical et de médicament pour faire face à cet afflux de blessés.

Si certains blessés sont transportés à l’hôpital pour y recevoir les soins nécessaires, ce n’est pas le cas de tous. La plupart n’atteindront jamais les centres hospitaliers et mourront en attendant les ambulances qui sont la cible de nombreuses attaques.

En ce lundi 21 février, nous sommes au 14e jour de l’offensive israélienne sur l’enclave palestinienne de Gaza et ce sont plus de 500 palestiniens qui ont été tués depuis le 8 juillet dernier. Le médecin fini sur ces phrases émouvantes : "Je ne peux plus continuer à écrire. J’ai la gorge nouée. Je descends aux urgences…"

Le 19 février dernier, Zouhait Lahna publiait sur son compte Facebook une image choquante accompagnée de son ressenti sur ces jours passé dans l'enfer de la guerre entre David et Goliath comme il l'appelle :

 

 

Afriquinfos

 

 

Sans votre aide, au 31 juillet Afriquinfos ne pourra plus vous tenir informé des dernières actualités du continent africain.
Soutenez un des leaders de l’information africaine :
 http://igg.me/at/SaveAfriquinfos
#SaveAfriquinfos