Une ONG sud-africaine accusée de racisme pour une vidéo qui fait scandale

ecapital
4 Min de Lecture

L’ONG de lutte contre la faim infantile sud-africaine « Feed a Child » a lancé un nouveau spot publicitaire sans se douter de la polémique qu’il provoquerait.

Tout est parti d’une bonne intention, l’ONG avait décidé de réaliser un nouveau clip afin de sensibiliser la population à la problématique de la faim dans le monde et de récolter des fonds pour la bonne cause. Voulant choquer, la vidéo cherchait à montrer que les chiens étaient parfois mieux nourris que certains enfants. Un objectifs réussi, peut-être même un peu trop.

Comparer un enfant à un chien, un contenu choc

- Advertisement -

La vidéo dure une minute. Une minute durant laquelle on voit une femme blonde nourrir un enfant noir comme s’il était un chien. Il lui ramène le journal, elle le récompense en lui donnant ce qui pourrait ressembler à une croquette dans la bouche, et ceci à chaque tâche que l’enfant réalise. Pendant qu’elle mange à table, lui est agenouillé au sol attendant que sa « maîtresse » daigne lui donner quelque chose à grignoter.

L’objectif n’est pas atteint

Une vidéo assez insupportable qui se termine sur une phrase choc : « La plupart des chiens mangent mieux que des millions d’enfants ». Le malaise est bien là mais est-ce dû au fait que l’on se rend compte que des millions d’enfants meurent de faim ou plutôt au fait que l’on vienne de voir une femme traiter un enfant comme un animal de compagnie pendant une minute ? A travers cette vidéo, on ressent plus la culpabilité de bien nourrir son chien et le traiter comme un être humain alors que d’autres êtres humains, et notamment des enfants, meurent de faim, que celle d’être responsable du sort de ces millions de mal nourris.

Des réactions très critiques

Destinée à « pointer du doigt une triste réalité », elle a finalement provoqué un mouvement d’indignation tel qu’elle a finalement dû retirer le spot de YouTube et publier un message d’excuse. Effectivement, si le buzz a bien été au rendez-vous avec plus de 20 000 vues en l’espace de quelques jours, les réactions, elles, n’ont pas été celles escomptées. Les sud-africains crient au scandale et au racisme et dénoncent un rappel d’un triste moment de leur histoire, l’Apartheid, où les blancs dominaient les noirs. Une campagne qui remet en cause la dignité des noirs pour beaucoup de sud-africains et les autres.

D'autres défendent l'intiative

Un autre ONG, « Feed SA », a tenu à apporter son soutien à Feed a Child. « Cette campagne met en lumière ce qui se passe et que personne ne veut voir »a déclaré une des membres de l’association. D'autres s'appuient sur l'effet buzz :


Afriquinfos