Revue de presse de la RDC du 31 juillet

Afriquinfos Editeur 2 Vues
2 Min de Lecture

Agence congolaise de presse

La société civile du Nord-Kivu a dénoncé, le 30 juillet à Goma, le nouvel appui du Rwanda et de l'Ouganda aux rebelles du Mouvement du 23 mars (M23) ainsi qu'aux forces négatives opérant dans les territoires de Nyiragongo et de Beni. Selon le vice- président de cette organisation, Omer Kavota, dans le territoire de Nyiragongo, ces rebelles ont reçu un appui important en hommes et en matériel de la part de l'armée rwandaise. "Le week-end dernier, on a enregistré d'importants mouvements de déploiements des éléments de l'armée rwandaise venus en appui au M23" a affirmé ce dernier, précisant que "le but de ce déploiement est de préparer un assaut sur les positions des FARDC dans ce territoire".

Le Potentiel

Tous les ministres ont été notifiés de ne pas quitter Kinshasa. Ceux en mission devront regagner la capitale dans le meilleur délai. C'est ce qui ressort d'une lettre du secrétariat général du gouvernement dans laquelle il est annoncé la convocation en urgence du 2 août par le chef de l'Etat d'une réunion du gouvernement. La nouvelle alimente la polémique dans la ville haute. Les états-majors des partis politiques sont en alerte générale, cherchant à imaginer les motivations d'une telle réunion dans un contexte politique si particulier.

La Prospérité

Le coordonnateur de l'opposition extraparlementaire, Gaston Dyndo n'a pas voulu rester en marge de ce qu'on peut qualifier d'un débat national qui tourne autour des concertations nationales initiées par Joseph Kabila. Professeur d'universités, Gaston Dyndo pense que la question sémantique importe peu. Le plus important, martèle-t-il, c'est le contenu que l'on donne à ce forum national auquel devrait participer équitablement la classe politique dans toutes ses tendances ainsi que la société civile et les groupes armés qui posent problèmes notamment, dans l'est du pays.