Revue de presse de la RDC du 25 juillet

Afriquinfos Editeur 3 Vues
2 Min de Lecture

Agence congolaise de presse

Les Etats unis d'Amérique demandent au Rwanda de cesser immédiatement son soutien au M23 et de retirer son personnel militaire dans l'est de la RDC, estimant détenir les preuves de l'implication des responsables militaires rwandais dans la déstabilisation de ce pays, a indiqué le 23 juillet la porte- parole du département d'Etat américain, Jen Psaki. "Nous exigeons que le Rwanda mette immédiatement fin à toute forme d'aide au M23 et retire son personnel militaire de l'est de la RDC", a-t-elle déclaré sans fournir de précision sur l'implication ou non du président rwandais Paul Kagame lui-même dans cette affaire.

Le Potentiel

Le président Joseph Kabila, en sa double qualité de chef de l'Etat et de commandant suprême des FADRC, a pris une série d' ordonnances, qui ont été rendues publiques le 21 juillet, conformément au plan de réforme de la défense adopté par le Conseil supérieur de la Défense en juin dernier. Ces ordonnances prises se conformer d'une part, à ce plan révisé et d'autre part, par souci de rajeunir progressivement et d'accroître l'efficacité des hommes qui commandent les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC).

Le Prospérité

L'instance décisionnelle de l'ONU siège ce 25 juillet en vue d'examiner la situation dans la région des Grands-Lacs. Cette réunion spéciale sera présidée par M. John Kerry, chef de la Diplomatie américaine. Déjà hier, suite à deux nouveaux rapports d'experts de l'ONU et de HRW criblant le Rwanda, les Etats-Unis ont haussé le ton, en demandant à Kigali de retirer ses troupes de la RDC et de cesser tout soutien aux rebelles du M23. A en croire HRW, "Non seulement le Rwanda permet au M23 de se procurer des recrues et de l'équipement sur son territoire, mais les militaires rwandais continuent d'apporter un soutien direct à ce groupe qui commet des exactions".