Terrorisme: Washington craint pour la vie de son ambassadeur en Afrique du Sud 

Washington (© 2020 Afriquinfos)-  Bien qu’elle n’ait jamais vraiment baissée, la tension vient à nouveau d’un cran entre Washington et Téhéran. Des suspicions de tentatives d’assassinat contre l’Ambassadrice américaine en Afrique du Sud, Lana Marks, sont à l’origine de la montée au créneau de Donald Trump qui menace la République Islamique de représailles.

La République Islamique d’Iran n’aurait pas encore passé l’éponge sur ce qu’elle considère comme l’assassinat du Général Qasem Soleimani. Ce dernier avait été abattu par un missile tiré par un drone américain sur son véhicule alors qu’il quittait l’aéroport de Bagdad. L’Iran et les milices que le Général parrainait en Irak avaient alors juré de venger sa mort. Il semble que cette heure ait sonné à en croire les alertes des médias américains. L’Ambassade américaine en poste à Pretoria (Afrique du Sud) serait la cible d’une tentative d’assassinat commanditée par Téhéran.

La réaction de Donald Trump ne s’est pas faite attendre. Dans un tweet dont il a le secret, le président s’est voulu aussitôt menaçant : «Selon des rapports de presse, l’Iran pourrait planifier un assassinat, ou une autre attaque, contre les États-Unis en représailles au meurtre du chef terroriste Soleimani. Toute attaque de l’Iran, sous quelque forme que ce soit, contre les États-Unis se traduira par une attaque contre l’Iran qui sera 1000 fois plus grande !», a prévenu Trump.

L’Iran a pour sa part réfuté les accusations américaines indiquant qu’elles étaient sans fondements. Pour Téhéran, cette sortie des médias américains et les menaces de Donald Trump participent aux «méthodes répétitives pour créer une atmosphère anti-iranienne sur la scène internationale».

Les relations entre Téhéran et Washington n’ont jamais été aussi tendues depuis l’assassinat du Gérénal Qasem Soleimani.

Boniface T.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés