L’OMS estime qu’avec une « attaque agressive et collective » le combat contre le Covid-19 peut être gagné

Bataille contre le Covid-19

New York (© 2020 Afriquinfos)- L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour mener la riposte contre le COVID-19 multiplie les partenariats avec différentes structures parmi lesquels la FIFA. Face à la montée en flèche des cas de contaminations à travers le monde, l’organisme onusien a indiqué qu’il était possible d’inverser la courbe des contaminations en menant « une tactique agressive et ciblée ». 

Faisant le point sur la progression  l’OMS a fait savoir qu’il a il a fallu 67 jours pour partir du premier cas signalé aux 100.000 premiers cas. Pour passer à la barre des 200.000, il a fallu 11 jours et seulement 4 jours pour passer de cette étape à 300.000 cas de contaminations. Une accélération de la pandémie dont la courbe peut être inversée selon le Directeur Général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus. « Nous pouvons changer la trajectoire de la pandémie de Covid-19. Les chiffres sont importants, car ils ne sont pas que des chiffres. Ce sont des personnes dont la vie et la famille ont été bouleversées », a indiqué Dr Tedros.

Aussi fort du partenariat de son agence avec la FIFA, le patron de l’OMS appelle la communauté internationale à passer à l’attaque : « On ne peut pas gagner un match de football uniquement en défendant. Il faut aussi attaquer. Demander aux gens de rester chez eux et d’autres mesures d’éloignement physique sont importantes pour ralentir la propagation du coronavirus et gagner du temps, mais ce sont des mesures défensives », relève Dr Tedros indiquant qu’il faut opter pour une tactique agressive et ciblée ». Dans le langage footballistique de l’agence onusienne, il s’agit alors de tester chaque cas suspect, en isolant et en soignant chaque cas confirmé, en traçant et en plaçant en quarantaine les proches des contacts.

L’OMS rappelle aussi l’enjeu de jouer collectif. Une façon pour l’agence onusienne d’exprimer sa reconnaissance aux pays qui ont « envoyé des équipes médicales d’urgence pour soigner les patients et former des travailleurs de la santé dans d’autres pays qui ont besoin d’aide ». « C’est un exemple incroyable de « solidarité internationale », salue le chef de l’OMS. Selon des rapports des médias, des équipes médicales sont arrivées en renfort en Italie, notamment en provenance de Chine et de Cuba. La Havane aurait envoyé une équipe de médecins et infirmiers, spécialisés dans les épidémies.

L’agence onusienne met également en garde contre « l’utilisation de médicaments non testés sans les bonnes preuves pourrait susciter de faux espoirs ». « Cela pourrait même faire plus de mal que de bien et provoquer une pénurie de médicaments essentiels nécessaires pour traiter d’autres maladies », a mis en garde Dr Tedros, tout en reconnaissant le « besoin désespéré de thérapies efficaces ».

Donc au niveau de l’OMS, il n’existe actuellement aucun traitement dont « l’efficacité contre Covid-19 a été prouvée ». Mais « les petites études d’observation et non randomisées ne nous donneront pas les réponses dont nous avons besoin ».  L’organisation indique avoir lancé des essais de solidarité, afin de générer des preuves solides et de haute qualité le plus rapidement possible.

Boniface T.

Ne ratez pas les nouvelles sur le Coronavirus et l’OMS

Economie : Les pertes récoltées par l’Afrique en raison du COVID-19 estimées à des milliards (CEA)

Le milliardaire Jack Ma prête soutient fortement l’Afrique dans la lutte contre le Covid-19

Coronavirus : Selon l’OMS l’Europe est désormais le « nouvel épicentre » de la pandémie

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés