Le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU débattra le 17 juin du racisme à la demande de l’Afrique

Résolution sur le racisme à l’ONU

Conseil des droits de l’Homme de l’ONU | A l’initiative du Groupe des Pays Africains, le Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU (CDH) tiendra ce mercredi 17 juin une session urgente dont les débats porteront sur le racisme et les violences policières. La mort aux Etats-Unis de George Floyd et la mobilisation mondiale qui s’en est suivie, ont motivé cette assis urgente du Conseil.

Pour son retour aux affaires après trois mois de suspension en raison de la pandémie du nouveau coronavirus, c’est l’affaire George Floyd qui sera au menu des premiers échanges du Conseil des Droits de l’homme de l’ONU. Suite à une proposition introduite lundi par le Groupe des pays africains, un débat urgent se tient ce mercredi au Palais des Nations sur le racisme et les violences policières. Tous les 47 pays membre du CHD ont donné à l’unanimité leur aval pour la tenue de ce débat urgent.

C’est Dieudonné Désiré Sougouri, Ambassadeur du Burkina Faso auprès des Nations Unies, qui s’est fait le porte-voix des représentants africains : «  les événements tragiques du 25 mai 2020 à Minneapolis aux Etats-Unis, qui ont entraîné la mort de George Floyd, ont déclenché des protestations dans le monde entier contre l’injustice et la brutalité auxquelles les personnes d’ascendance africaine sont confrontées quotidiennement dans de nombreuses régions du monde… la mort de George Floyd n’est malheureusement pas un incident isolé », a déclaré le diplomate qui indique que « De nombreux cas antérieurs de personnes non armées d’ascendance africaine ayant subi le même sort en raison des violences policières incontrôlées sont légion », a-t-il ajouté, précisant que « malheureusement, le sort de ces nombreuses autres victimes n’a pas attiré l’attention, car ce qu’elles ont subi, n’ont pas véhiculé sur les réseaux sociaux à la vue de tous ».

Pour le groupe africain, il serait inconcevable que le Conseil des droits de l’homme de l’ONU ne se saisisse pas de cette question d’actualité conformément à son mandat ». A Noter que ce débat urgent du CDH sera le cinquième depuis le lancement de l’instance onusienne en 2006 et qu’elle se tiendra dans des conditions particulières en raison de la COVID-19. Certains Etats membres seront présents au Palais des Nations en raison des restrictions sanitaires et d’autres mèneront le débat en ligne.

Boniface T.

Ces articles devraient vous intéresser :

ONU : Zainab Hawa Bangura prend la tête du bureau de Nairobi
Guterres remet la RDC en haut de l'agenda diplomatique de l'ONU
Bissau: l'ONU prolonge une dernière fois sa mission et appelle au dialogue politique
AG de l’ONU 2019 : Les peuples veulent des solutions, des engagements et des actes (A. Guterres)
La mission des Nations Unies au Mali reste la mission la plus dangereuse de l’ONU (Antonio Guterres)
Covid-19 : Les États ne doivent pas abuser des mesures d’urgence pour restreindre des contestations ...
L’ONU appelle la population d’Afrique de l’Ouest à respecter les consignes pour vaincre le Covid-19
7,9 millions de personnes auront besoin d'aide humanitaire en 2020 dans le nord-est du Nigeria, selo...
RDC: A Beni, Guterres a promis la poursuite du soutien de l'ONU contre les groupes armés
AG de l’ONU : l’exacerbation de la crise libyenne au menu d’un mini-sommet présidé par la France
L’ONU fait de la fin du conflit en Libye une perspective réaliste
Gouvernance de l’ONU : ces 4 Africaines nommées à la tête d’institutions-clés de l’organisation
Sahara occidental: Le chef de l'ONU espère le maintien d'une "dynamique" politique
Seulement 16 femmes sur 192 orateurs à l’Assemblée générale de l’ONU
Ne laissons pas la Libye se déliter (ONU)
Burkina Faso : l’ONU condamne une attaque sanglante contre une église dans le village de Pansi
Diplomatie internationale: Le Kenya, bientôt membre non permanent du CS de l'ONU?
Croisade sénégalaise à l'ONU contre la fraude et l’évasion fiscales qui appauvrissent l'Afrique
Le Prix de la policière de l’ONU décernée à la Sénégalaise Seynabou Diouf
Afrique australe: 45 millions de personnes menacées par la famine, selon l'ONU
Massacre au Cameroun: l'ONU veut une enquête "indépendante, impartiale"
Soudan : l’ONU se félicite de la signature de l'accord sur la transition vers un gouvernement civil
Libye " Des femmes et des enfants", principales victimes des frappes aériennes intensifiées en Libye...
Le chef de l'ONU bientôt en RDC pour encourager la lutte contre Ebola

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés