La mort de Mikaben corse les épreuves que traverse Haïti depuis d’interminables mois !

Port-au-Prince (© 2022 Afriquinfos)- Alors qu’Haïti faisait déjà fasse à une ribambelle de crises, le pays est de nouveau confronté à un drame: la mort du chanteur Mikaben. Qu’elles soient politiques ou artistiques, de nombreuses figures rendent hommage au chanteur haïtien qui s’est effondré sur scène en plein concert du groupe Carimi à l’Accor Arena ce samedi 15 octobre 2022.

De nombreuses personnalités haïtiennes ont salué la mémoire de Mikaben depuis l’annonce de sa mort ce dimanche. Agé de 41 ans, l’icône du zouk love est décédé le samedi 15 octobre 2022 à Paris alors qu’il était sur scène. Wyclef Jean, ancien membre des Fugees qui a signé le tube planétaire ‘’Les hanches ne mentent pas’’ en duo avec Shakira en 2006, publie une vidéo de lui en compagnie de Mikaben : “Repose en paix, roi Mikaben”, a-t-il écrit dans la légende.

La chanteuse Tamara Suffren a déclaré que Mikaben faisait partie du “patrimoine” d’Haïti et que sa mort était “un coup dur pour le pays”. Les chanteuses Princesse Lover et Fanny J ont également salué la mémoire du chanteur à travers des messages forts sur les réseaux sociaux

Michael Benjamin est décédé d’un arrêt cardiaque alors qu’il se produisait sur scène en tant qu’invité du groupe haïtien de musique Carimi à l’Accor Arena de Paris, a annoncé dimanche la salle de spectacles. Selon des vidéos publiées sur les réseaux sociaux, le chanteur s’est brutalement effondré alors qu’il interprétait un morceau lors d’un concert qui marquait les retrouvailles du groupe Carimi, six ans après sa dissolution. Le concert a été interrompu et la salle a ensuite été évacuée, selon plusieurs témoignages.

« C’est une grande référence de la musique haïtienne qui vient de s’éteindre. Le pays et la jeunesse haïtienne ont perdu une belle âme« , a tweeté dimanche le Premier ministre haïtien, Ariel Henry.

Pour Frantz Duval, rédacteur en chef du quotidien Le Nouvelliste et directeur de publication de Ticket Magazine, en mourant sur scène, Michael Benjamin « rentre dans l’Histoire.

Fils du chanteur Lionel Benjamin, Mikaben est un Chanteur, compositeur et producteur. Il est né à Port-au-Prince en 1981.

’L’un des musiciens les plus talentueux de sa génération”

Après des études à Montréal, Mikaben participe au début des années 2000 à un concours de chant populaire, le Télémax de Noël, où il termine quatrième avec la chanson Triste Noël. Les médias américains le décrivent comme “l’un des musiciens les plus talentueux de sa génération”.

Au cours des vingt dernières années, Mikaben a alterné entre projets solo et expériences de groupe. Après deux premiers albums qui lui ont permis de se faire un nom et d’acquérir un public fidèle (Voyager et Mika, en 2000 et 2004), il se lance dans une aventure universitaire avec le groupe Krezi Mizik. Il a aussi souvent collaboré avec le groupe Carimi, notamment sur les titres Bébé tu m’as manqué et Mauvaise femme. Il a même remplacé temporairement Mickael Guirand, l’un des membres, en 2015. Son dernier album à son nom est intitulé MKBNdonnées (2018).

Mais l’une de ses chansons les plus emblématiques restera sans aucun doute Ayti Sé, sorti en 2012, deux ans après le tremblement de terre qui a secoué Haïti, tuant 316 000 personnes. Toujours selon Héraut de Miamiil a fondé une association d’aide aux victimes, Ti Souf Ayiti.

Mikaben était père. Il a eu un premier fils, Gaby, né d’une précédente union avant que son épouse actuelle Vanessa Fanfan ne donne naissance à une fille, Leïa. Le monde rapporte qu’elle attend leur deuxième enfant : “Merci pour vos prières, mais s’il vous plaît, ne m’appelez pas”, a-t-elle écrit sur Instagram. “Je ne suis pas en état de parler. J’ai perdu ma moitié et je n’ai pas de mots.”

Le décès du chanteur intervient à l’heure où Haïti connait une grave crise du carburant qui, associée à l’insécurité générée par les activités de gangs armés et à l’augmentation du coût de la vie. Cette crise a provoqué d’importants troubles sociaux dans le pays depuis le 12 septembre, aggravant le sort des populations les plus vulnérables.

Avec près de 86% de la production d’électricité dépendant des produits pétroliers, l’approvisionnement en carburant a toujours été un défi majeur en Haïti. Le blocage total par une coalition de gangs de l’accès au terminal de Varreux, principal point d’entrée du fuel dans le pays, rend la situation critique.

Vignikpo Akpéné

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés