Tribune libre: Les TICs dans la résolution des problèmes liés au réchauffement climatique

Paris (© 2021 Afriquinfos) – A cette aire où croissance économique ; découverte scientifique et progrès technique tendent vers leurs paroxysmes, le monde est face à un dilemme : comment continuer l’ascension à l’apogée scientifique, technique et économique, sans compromettre les capacités des générations futures à répondre à leurs besoins ?

Les conséquences des actions répétitives de l’homme sur la Nature se révèlent être néfastes pour nous, mais plus encore pour les générations futures. Montée du niveau des mers, désertification, disparition de certaines espèces animales et végétales en sont quelques exemples. L’on a donc créé une expression qui englobe tous ces maux : réchauffement climatique.

Cette quête du progrès a donc aussi enfanté le réchauffement climatique. Face à ce problème qui relève des questions de sécurité collective, les TICs en général et les réseaux sociaux en particulier, ont un rôle prépondérant à jouer dans la recherche de solutions, notamment grâce à leurs capacités à briser toutes les barrières qui nous séparent les uns des autres. Les réseaux sociaux ont réussi à faire du monde un village planétaire, autrement dit à créer un cadre commun de recherche. Facteur de rassemblement, les réseaux sociaux permettront de trouver des solutions inclusive et participative à ce problème.

Les campagnes de sensibilisation sur les réseaux sociaux pourront toucher plus de monde. Les #Hashtags permettront à chacun de s’exprimer et de communiquer efficacement et facilement sur les comportements et gestes à avoir. Le réchauffement climatique est le problème de tous.

Si nous voulons en venir à bout, au-delà des solutions institutionnelles, nous devons chercher des solutions communautaires dans lesquelles chacun se reconnaîtra et aura un rôle à jouer. Le canal pour y arriver est sans aucun doute les réseaux sociaux.

Nathan Tchimou

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés