Amitié sino-africaine: une coopération en expansion constante (1/2)

Afriquinfos Editeur
4 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Le Centre de conférences du siège de l'Union africaine (UA) à Addis Abeba, perçu par beaucoup comme un véritable monument à la longue amitié sino-africaine, a été inauguré à la veille de l'ouverture, samedi, du 18e sommet de l'UA.

Cet édifice de 20 étages, financé et construit par la Chine, culmine à 100 mètres au-dessus de la capitale éthiopienne.

 Lors de la cérémonie d'inauguration, Jia Qinglin, président du Comité national de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC), a déclaré que ce complexe architectural abritant le nouveau siège de l'UA était un cadeau du gouvernement et du peuple chinois, ainsi qu'un symbole des relations d'amitié entre la Chine et l'Afrique.

- Advertisement -

 UNE COOPÉRATION ÉCONOMIQUE ET COMMERCIALE EN EXPANSION RAPIDE

 La coopération économique et commerciale constitue la principale force motrice de la coopération entre la Chine et le continent africain. Elle est d'autant plus importante que les pays développés, destinataires traditionnels des exportations chinoises et africaines, font actuellement face avec difficulté à la crise économique mondiale et aux conséquences de la crise de la dette européenne. La création du Forum sur la Coopération Chine-Afrique (FCCA) en 2000 a donné une impulsion essentielle aux relations économiques et commerciales entre les deux parties, des relations qui se développent depuis à une vitesse sans cesse croissante. Le commerce bilatéral est passé de 10,6 milliards de dollars en 2000 à 160 milliards en 2011. Les investissements chinois en Afrique, qui étaient initialement de l'ordre de quelques dizaines de millions de dollars, ont dépassé les 10 milliards de dollars.

La Chine est devenue le premier partenaire commercial de l'Afrique, selon le ministère chinois du Commerce.

Dans le même temps, l'Afrique est devenue l'une des principales destinations des investissements chinois. Plus de 2 000 entreprises chinoises investissent sur le continent, pour un montant total qui a d'ores et déjà dépassé les 40 milliards de dollars.

La Chine a en outre facilité l'accès des produits africains sur son marché. Lors du sommet du G20, qui s'est tenu à Cannes en Novembre 2011, le président chinois Hu Jintao a déclaré que la Chine allait exempter de droits de douane 97% des exportations en provenance des pays les moins avancés (PMA) ayant des relations diplomatiques avec la Chine.

Les PMA sont définis par les Nations Unies comme les pays dont le revenu par habitant n'atteint pas 745 dollars par an. Ils comptent 33 pays d'Afrique, 14 pays d'Asie, et Haïti. La Chine a de fait déjà importé des produits africains à tarif douanier zéro à hauteur de 1,32 milliard de dollars entre 2005 et juin 2010, selon un Livre Blanc publié en 2010 par le gouvernement chinois sur la coopération économique et commerciale entre la Chine et l'Afrique.

Par ailleurs, la Chine a contribué à mettre en place des zones spéciales de coopération économique et commerciale en Zambie, sur l'île Maurice, au Nigeria, en Egypte et en Ethiopie, injectant 250 millions de dollars dans la construction d'infrastructures dans ces pays.  (À suivre)