Les relations entre le gouvernement burundais et les Nations Unies ne souffrent d’aucun nuage

Afriquinfos Editeur 2 Vues
2 Min de Lecture

"Il n'y a pas de feu qui brûle entre les Nations Unies et le gouvernement", a-t-il martelé

"Nous avons une coopération stratégique avec les Nations Unies, une coopération importante, et il est normal que nous nous rencontrions périodiquement pour pouvoir échanger sur un certain nombre de dossiers. Pour preuve du dynamisme de cette coopération, le gouvernement et le BNUB sont en train de préparer ensemble un projet d'une conférence internationale portant sur Genève II pour évaluer le pas déjà franchi depuis les dernières assises des partenaires du Burundi au développement tenues à Genève en octobre 2012", a déclaré M. Kavakure à la sortie d'un entretien avec le chef du BNUB.

Le gouvernement burundais a organisé une conférence des partenaires au développement à Genève les 29 et 30 octobre 2012, pour mobiliser les fonds nécessaires à la réalisation de son Programme d'actions prioritaires du Cadre stratégique de croissance et de lutte contre la pauvreté (CSOP II) – deuxième génération pour la période 2012-2015.

 L'incident du 25 mai intervient plus d'un mois après que le gouvernement burundais eut déclaré un conseiller du BNUB chargé de la sécurité persona non grata, sur fond de polémique autour d'un rapport confidentiel présenté par le BNUB au siège des Nations Unies et qui accuse le parti au pouvoir CNDD FDD de distribuer des armes à ses jeunes partisans.