RDC : la Mission des Églises africaines quitte Kinshasa sans n’avoir pas pu rencontrer Kabila

Afriquinfos 3 Vues
2 Min de Lecture

Kinshasa (Afriquinfos 2016) – Une délégation de la CETA, conférence des Eglises de toute l’Afrique, est arrivée depuis le début de la semaine dernière en RDC. Conduite par Monseigneur Valentine Mokiwa, président en exercice de l’organisation, cette délégation est venue pour une mission de paix. Mais elle quitte Kinshasa ce lundi 7 novembre sans avoir pu rencontrer ni le président de la République, ni la famille politique de ce dernier.

C’est une mission de médiation et c’est pour essayer de comprendre les tenants et les aboutissants de la crise actuelle dans le pays que Mgr Valentine Mokiwa de nationalité tanzanienne est arrivé à Kinshasa à la tête d’une délégation de la CETA, la conférence des Eglises de toute l’Afrique.

Toutefois, la délégation a eu des entretiens avec Mgr Marini Bodho, président honoraire du Sénat, le nonce apostolique, les chefs des confessions religieuses, les ambassadeurs des Etats-Unis, de l’Union européenne et des pays africains. Elle a également rencontré le chef de la Monusco, le vice-président de la Céni et le leader de l’UDPS également président du comité des sages du Rassemblement de l’opposition Etienne Tshisekedi.

Avec ces derniers, Mgr Valentine Mokiwa et les membres de sa délégation ont abordé des questions liées à la situation du pays. Ils se sont particulièrement intéressés à la crise politique et aux événements des 19 et 20 septembre dernier, regrettant la mort de plusieurs personnes lors des manifestations organisées par l’opposition. Plus jamais ça, ont recommandé les membres de la CETA qui doivent quitter Kinshasa ce lundi sans avoir rencontré le président Kabila ou des représentants de la majorité. De source proche de cette délégation, les démarches effectuées auprès de la présidence et de la majorité sont restées sans suite.

Vignikpo Akpéné