RDC : la Conférence épiscopale toujours engagée dans sa mission

Afriquinfos 9 Vues
2 Min de Lecture

Kinshasa (© 2016 Afriquinfos)-Joseph Kabila a reçu la Conférence épiscopale de République démocratique du Congo le lundi 5 décembre.  Une occasion au président congolais de réitèrer son soutien à la CENCO dans sa mission politique.

La mission des évêques consiste à rencontrer les responsables politiques qui n’ont pas pris part au dialogue et de les amener à accepter l’accord concernant les élections. Celui-ci prévoit un report de la présidentielle au moins jusqu’en avril 2018 et le maintien de l’actuel président à son poste jusqu’au prochain scrutin, alors que son second et dernier mandat en principe s’achève officiellement le 19 décembre.

En recevant la Conférence épiscopale nationale du Congo, Joseph Kabila envoie un message clair : la Cenco poursuit sa mission.

Une mission entamée il y a un peu plus d’un mois pour aller à la rencontre des opposants, ceux qui n’ont pas participé au dialogue et n’ont donc pas entériné le report de l’élection présidentielle.

Mais vendredi dernier, la Cenco a exprimé ses doutes. Un compromis est encore possible, ont affirmé les évêques, mais ils ont recommandé des échanges directs sur plusieurs points, notamment le respect de la Constitution, le calendrier ou encore le fonctionnement des institutions pendant la transition, c’est-à-dire au moins jusqu’en avril 2018. Les évêques en appelaient à la « responsabilité et la bonne volonté politique de tous pour éviter au pays de sombrer dans une situation incontrôlable ».

La réponse de Jospeh Kabila est donc arrivée lundi. A l’issue de la rencontre, le président a réitéré son attachement à la Constitution et à l’accord politique signé au mois d’octobre avec une partie de l’opposition. Il a précisé que les observations des uns et des autres pouvaient faire l’objet de discussions pour éventuellement enrichir cet accord. Le chef de l’Etat a demandé enfin que des appels à l’apaisement soient lancés par les groupes prônant actuellement le recours à la violence.

Innocente Nice