Les prélats d’Afrique s’engagent pour plus de justice sur leur continent

Afriquinfos Editeur Vue
2 Min de Lecture

La vie de l’Eglise et la situation sociopolitique en Afrique en général ont meublé les travaux de ce Symposium. Au regard des convulsions récentes sur le continent africain, les dignitaires du catholicisme en Afrique ont « déploré l’instabilité et l’insécurité dans certains pays africains plus précisément la République Centrafricaine, la République Démocratique du Congo, la Syrie, les pays de la Corne de l’Afrique, le Mali, le Nigéria, le Sud-Soudan, Madagascar, la Tunisie et l’Egypte ». Cet état des lieux de la politique en Afrique les a poussés à arrêter une série de « résolutions et recommandations pour la Réconciliation, la Justice et la Paix en Afrique ».

Autour des sujets touchant directement la vie de l’Eglise, les participants ont « adopté le plan stratégique 2013-2018 du SCEAM, les projets concernant la gouvernance, le bien commun et les transitions démocratiques en Afrique, la foi, la culture et le développement et enfin l’Agence de Presse Catholique Africaine ».Le rendez-vous de Kinshasa a également servi à adresser « un message d’espérance, de foi et d’amour à l’Eglise-famille de Dieu en Afrique ». 

La 16ème grand-messe du SCEAMa vula participation de 7 cardinaux, 125 évêques et des Secrétaires Généraux des Conférences épiscopales nationales et régionales, venus de toute l’Afrique et de Madagascar. On y a noté aussi la participation du Nonce apostolique en RD Congo, Mgr Adolfo Tito Yllana, des cardinaux et évêques des Eglises sœurs, venus d’Europe, d’Amérique, invités pour la circonstance. Des partenaires comme Misereor, Missio, CRS, ont également envoyé leurs représentants à cette rencontre. Le Gouvernement de la RD Congo a été représenté à cet important conclave par le ministre de l’Intérieur, Richard Muyej.

Afriquinfos