Michel Djotodia annonce un retour progressif de la sécurité en République centrafricaine

« Ce n’est pas une anecdote. Il y a pas plus de deux semaines, des investisseurs saoudiens sont venus à Bangui et m’ont rencontré. Ils m’ont expliqué qu’à Paris, on leur a demandé de ne pas continuer sous prétexte que la situation est grave », a confié le leader centrafricain qui se convainc que « certaines personnes mal intentionnées diabolisent la situation en Centrafrique ».

Celui qui bénéficie désormais du soutien de ses pairs d’Afrique centrale a justifié sa prise du pouvoir le 24 mars par la gravité de la situation sociopolitique, caractérisée par le spectre d’une guerre civile.

Comme gage de sa détermination à restaurer la sécurité et la paix, Michel Djotodia invoque le désarmement en cours des ex- rebelles de la Séléka et la mise en place d’un nouveau gouvernement conformément aux exigences du dernier sommet des chefs d’Etat de la CEMAC tenue à N’Djamena au Tchad en mai.

L’ex-chef rebelle a cependant souligné que son pouvoir fait encore face à deux menaces. « Nous sommes en guerre contre la LRA (l’Armée de résistance du Seigneur du rebelle ougandais Joseph Koné) et l’incompréhension avec les troupes ougandaises basées dans le Nord qui nous empêchent d’exercer notre autorité sur toute la Centrafrique », a-t-il expliqué.

Le sommet des chefs d’Etat de la CEMAC tenu vendredi dans la capitale gabonaise en marge de la deuxième édition du New York Forum Africa, un forum économique organisé depuis 2012 dans cette ville, « a souligné l’impérieuse nécessité pour la CEMAC de continuer à apporter son aide à cette République soeur et à ses nouvelles autorités, dans leurs efforts de restauration et de renforcement de la stabilité intérieure ».

« Aussi, les chefs d’Etat se sont engagés à renforcer la sécurité à Bangui » en prenant une décision de soutenir de la CEMAC à la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale ( CEEAC), pour un montant d’environ 50 millions USD, d’après le communiqué final qui a sanctionné les travaux.

Ces articles devraient vous intéresser :

La tenue du sommet de la CEMAC à Libreville remet Ali Bongo au-devant de la scène africaine
Air CEMAC : Difficiles négociations avec Air France pour le partenariat stratégique
Air Cemac à la recherche d'un nouveau partenaire stratégique
La Cour de Justice de la CEMAC divisée sur la prolongation du mandat du président Antchouin
Les Chefs d’Etat de la Cemac invités à plus d’efforts pour le développement des infrastructures de b...
Un haut responsable de la future Air Cemac éclaire sur l'actionnariat de la compagnie
Réunion de la CEMAC : l’intégration et le financement au menu du sommet
Pouls de la situation financière dans la CEMAC au 1er semestre 2019
La carte rose pour renforcer l'intégration dans la CEMAC
Economie : Débat au FCFA/Kako Nubukpo et Déby ont fait leur part, l’UEMOA et la CEMAC hésitent…
CEMAC : La délocalisation du siège de Bangui au menu d'un sommet vendredi à Libreville
Bilan 2011 : Climat sociopolitique relativement stable en zone CEMAC
La CEEAC condamne la tentative de déstabilisation de la RDC par le M23
Les banques du continent estiment que la dette chinoise n’est pas un problème
L'Afrique centrale envisage également réformer le franc CFA
Cameroun-Gabon : Création d'une commission mixte permanente de sécurité transfrontalière
La CEMAC lance la riposte contre la polio en recrudescence dans la région
Les nouvelles règles sur la valeur en douane de l'OMC ne sont pas appliquées dans la CEMAC
La bourse de la CEMAC suggère au Gabon un emprunt obligataire de 200 milliards de FCFA
CEMAC : Yvon Songuet, directeur général de la BDEAC, emporté par le changement de pouvoir en RCA
Ali Bongo Ondimba en route pour le Sommet de la CEMAC à Brazzaville
La BEAC prévoit un taux de croissance de 6% dans la CEMAC
Tenue mercredi à Brazzaville du 11ème sommet des chefs d'Etat
Sommet de la CEMAC à Libreville la semaine prochaine en marge du New York Forum Africa

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés