Le FMI impose des exigences de gouvernance au Congo-Brazzaville

Washington (© 2018 Afriquinfos) –La directrice générale du FMI, Christine Lagarde, a imposé des exigences de gouvernance aux autorités du Congo-Brazzaville, après la conclusion « positive » la veille d’une mission sur un projet de programme entre le Fonds et le pays africain.

« Je suis contente qu’au terme de longues discussions et de laborieux travaux, l’équipe chargée de travailler sur le projet de programme ait conclu de manière positive sa mission hier », a affirmé Mme Lagarde lors d’une conférence de presse à l’occasion des réunions de printemps du FMI.

« Le projet sera ensuite soumis au conseil d’administration et c’est à l’issue du conseil d’administration que l’on saura exactement quels sont les financements et quels sont les conditions associées à ce programme », a-t-elle ajouté, avant de citer les exigences du FMI.

« Nous avons des exigences en matière de gouvernance qui devront être mises en place très vite après l’approbation du conseil d’administration et qui nous paraissent de nature à garantir une bonne utilisation des finances publiques et la bonne réalisation des objectifs du programme », a-t-elle expliqué.

Après avoir masqué une partie de sa dette, le Congo avait repris des négociations avec le FMI, afin de relancer l’économie d’un pays victime de la chute des prix du pétrole, comme d’autres pays d’Afrique centrale.

Selon une enquête du quotidien français Le Monde, publiée début avril, le Congo-Brazzaville aurait par ailleurs contourné des règles du FMI dans les années 2000 à l’aide d’un montage financier mis sur pied par Total, des affirmations démenties par ce groupe français.

Vignikpo Akpéné

Ces articles devraient vous intéresser :

Peuples autochtones : La radio Biso na Biso fait école au Congo Brazzaville
La République Centrafricaine et le Congo Brazzaville signent onze accords et protocoles
Congo-Brazzaville : un numéro vert en perspective pour les femmes victimes de violences
Congo-Brazzaville: Jean-Marie Michel Mokoko loin de bénéficier d’une grâce de Sassou
Congo Brazzaville : le taux de croissance du PIB estimé à 3,4 % en 2017
Congo Brazzaville Le FMI sonne de nouveau l’alarme sur la mauvaise gouvernance et la corruption
Congo Brazzaville : L’UNFPA appuie le gouvernement pour redynamiser la planification familiale
Congo Brazzaville : Sassou-Nguesso en visite aux Etats-Unis pour rencontrer le président Trump
Congo–Brazzaville : La répression à huit clos se poursuit au Pool et dans le reste du pays
France: L’ambassade du Congo-Brazzaville encore au centre de tensions
Congo-Brazzaville : Amnesty International dénonce les conditions de détention de l'opposant Paulin M...
Congo Brazzaville : la classe politique en ébullition face à la perspective des élections de 2012
Congo-Brazzaville : Sassou N’Guesso appelle à un soutien du calendrier électoral en RDC
Congo-Brazzaville : le président Denis Sassou N'Guesso inaugure le plus grand projet pétrolier du pa...
Congo-Brazzaville : les organisations de la société civile dénoncent de multiples violations des dro...
Congo Brazzaville : liberté pour des proches du « pasteur Ntumi»
Congo-Brazzaville: Ennuis judiciaires d’Antoinette Sassou Nguesso?
Congo: Des incidents à Brazzaville lors du deuxième tour des législatives
Congo : George Weah accueilli par Denis Sassou-Nguesso à Brazzaville
Congo- Brazzaville : 19 partis politiques vont bénéficier de près d'un milliard de FCFA
Congo Brazzaville-RDC : Situation préoccupante face l'épidémie de choléra (Papier général)
Congo: ouverture lundi à Brazzaville du procès du général Mokoko
Congo Brazzaville: le général Mokoko condamné à 20 ans de prison ferme
Congo-Brazzaville: Des ONGs de défense des droits de l’Homme dans le viseur du Gouvernement

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés