L’Afrique du sud réquisitionne  des navires de guerre russes et chinois arrivent

Johannesburg (© 2019 Afriquinfos)-En Afrique du Sud, des navires de guerre russes et chinois sont arrivés au Cap pour leurs premiers exercices navals avec l’Afrique du Sud dans le cadre d’une démonstration d’allégeances changeantes.

La marine russe a envoyé son maréchal Ustinov, son croiseur à missiles guidés de la classe Slava. La marine chinoise de l’Armée de libération du peuple (PLAN) a déployé sa frégate, Weifang, pour rejoindre le SAS Amatola de leur hôte, au large de la deuxième ville d’Afrique du Sud.

C’est la première fois que les trois pays organisent un tel exercice. Deux ans seulement après qu’une flotte de PLAN a franchi l’équateur pour la première fois dans l’océan Indien.

Les navires ont été accueillis par la flotte des officiers du pavillon de la marine de la SA, le contre-amiral Bulele Mhlana, le contre-amiral du PLAN Zongcheng Liu et le contre-amiral russe Vladimir Ivanovich Zemskov.

L’exercice devrait avoir lieu au large de la côte sud du Cap, du 25 au 30 novembre. L’exercice, baptisé Mosi, a pour but de former «une équipe multinationale chargée de réagir face aux menaces à la sécurité en mer», selon l’armée sud-africaine.

Il devrait inclure des exercices de tir au sol, des atterrissages d’hélicoptères sur plusieurs ponts, des opérations d’embarquement, des exercices anti-piratage et des exercices de contrôle des catastrophes.

Selon la marine sud-africaine (SAN), l’exercice porte principalement sur la sécurité économique maritime, l’interopérabilité et le maintien de bonnes relations entre les marines participantes.

La phase parallèle se concentrera sur la finalisation de la planification, la finalisation des programmes maritimes ainsi que des activités sociales et culturelles militaires.

Xavier-Gilles CARDOZZO