Cameroun : Boko Haram de nouveau visé par les autorités

 

C’est la première fois qu’un camp d’instruction de Boko Haram est formellement identifié et démantelé, et tous ses occupants mis aux arrêts.

 Ce camp du Mayo-Danay était jusqu’ici relativement épargné par les exactions de ce mouvement, ce qui avait régulièrement suscité le doute au sein des populations.

 45 ‘’instructeurs », encadraient  environ 85 enfants âgés de 8 à 15ans à qui on enseignait principalement comment mettre fin à a vie d’un homme lorsque les forces de sécurité sont tombées sur le camp en fin de journée. Tous ont été arrêtés.

 Selon des sources sécuritaires, ces enfants retrouvés dans le camp ont été enlevés dans plusieurs zones. Des enlèvements signalés depuis plusieurs mois dans la  localité.

Par ailleurs, poursuit la source, la secte islamiste recrute depuis plusieurs mois des jeunes personnes désœuvrées et au chômage à qui elle propose parfois jusqu’à 100 mille francs CFA par mois. Une fois formés, les jeunes  sont obligés de commettre des meurtres. Les éléments de Boko Haram ont été arrêtés grâce au système GPS d’un véhicule d’une banque camerounaise  et une somme d’argent qu’ils auraient emporté lors de certaines exactions. Ledit véhicule a été intercepté à la frontière entre le Cameroun et le Nigéria, puis ramené en territoire camerounais par les hommes du Bataillon d’intervention rapide (BIR).

Grâce aux informations  des populations locales, les autorités ont pu retrouver le camp et l’opération de démantèlement été rendue possible.

Cette nouvelle a été accueillie avec grand soulagement par l’armée camerounaise, alors qu’elle est confrontée de plus en plus à la menace Boko Haram dont le nombre des membres ne cesse de s’agrandir chaque jour.

                                               L. Agbenou

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés