Augmentation de son capital de 115 milliards d’USD: Comment la BAD compte mettre cette manne au service du développement de l’Afrique

Président de la BAD

Abidjan (© 2019 Afriquinfos)-Lors d’une assemblée extraordinaire des actionnaires tenue à Abidjan, les Gouverneurs de la Banque africaine de développement, représentant des actionnaires de 80 pays, ont approuvé une augmentation de capital historique de 115 milliards d’USD pour la première institution financière du continent.

Depuis sa création en 1964, c’est l’augmentation du capital, la plus importante de l’histoire de la Banque africaine de développement, est une preuve remarquable de la confiance des actionnaires.

Avec l’approbation de cette augmentation, le capital de la Banque va plus que doubler, passant de 93 milliards d’USD à 208 milliards d’USD ; ce qui renforce le leadership de la Banque en matière de financement du développement sur le continent.

L’augmentation des fonds propres permet à la Banque de conserver une excellente notation AAA, avec perspectives stables, de la part des meilleures agences de notation.

Il y a deux ans, la Banque africaine de développement a lancé des discussions en vue d’une augmentation générale du capital afin d’accélérer la mise en œuvre des stratégies de développement de ses High 5, des objectifs de développement durable et de l’Agenda 2063 de l’Union africaine 

Au cours des quatre dernières années, la Banque africaine de développement a obtenu des résultats tangibles sur le terrain, par l’intermédiaire de ses « High 5 » : elle contribué à raccorder 16 millions de personnes au réseau électrique, fourni à 70 millions de personnes des technologies agricoles en vue de la sécurité alimentaire, à 9 millions de personnes un accès au financement par le biais d’entreprises privées, à 55 millions de personnes des services de transport améliorés et à 31 millions de personnes l’accès à l’eau et à l’assainissement.

Selon le Président de la Banque africaine de développement, Akinwumi Adesina, « Nous avons accompli de grandes choses, mais il reste encore beaucoup à faire. Notre responsabilité est de contribuer très rapidement à améliorer la qualité de vie des populations africaines. Cette augmentation générale du capital représente un engagement très fort de tous nos actionnaires à voir se concrétiser des projets de meilleure qualité qui auront un impact significatif sur la vie des populations en Afrique – dans les villes, dans les communautés rurales et pour des millions de jeunes gens et de femmes.

À la faveur de la nouvelle augmentation générale du capital, la Banque prévoit de faire plus avec les résultats attendus suivants : 105 millions de personnes auront accès à des branchements électriques nouveaux ou améliorés ; 244 millions de personnes bénéficieront d’améliorations dans l’agriculture ; 15 millions de personnes bénéficieront de projets d’investissement ; 252 millions de personnes bénéficieront d’un meilleur accès aux transports ; et 128 millions de personnes bénéficieront d’un meilleur accès à l’eau et à l’assainissement.

Adesina a relevé que « la Banque continuera de jouer son rôle de chef de file dans le développement des infrastructures, le renforcement de l’intégration régionale, l’aide à la réalisation des ambitions de la Zone de libre-échange continentale africaine, l’appui aux États fragiles pour renforcer leur résilience, la gestion durable de la dette, la lutte contre le changement climatique et la stimulation des investissements du secteur privé. Nous ferons beaucoup plus. C’est un moment historique ».

Xavier -Gilles CARDOZZO

Ces articles devraient vous intéresser :

Afrique du Sud: une banque publique vient au secours de SAA au bord de la faillite
Le Conseil des Gouverneurs du Groupe de la BAD au secours d'Adesina et se justifie
Les 55è Assemblée annuelle de la BAD reportées en Août (Akiwumi Adesina)
La Banque africaine de développement classée au 4e rang des entreprises les plus attractives en Afri...
Le soutien de la BAD et de l’Union Africaine au Sommet mondial du Genre
Transparence fiscale en Afrique en 2019 : les mauvais et bons élèves selon la BAD
Accusations de prévarication à la BAD : Obasanjo mobilise 10 présidents au secours d’Adesina
Sommet du G7 : le Président de la BAD présentera « AFAWA », pour booster l’accès des femmes africain...
La Banque africaine de développement présente l’édition 2018 des Perspectives économiques en Afrique
La Banque africaine de développement envisage créer 25 millions d'emplois pour les jeunes
L'Afrique du Nord face à la crise Covid : les deux scénarios économiques de la BAD
COP25 : un Guide intégrant toutes les initiatives mondiales de développement ciblant l’Afrique dévoi...
La 14ème édition de la Conférence Economique Africaine s’ouvre du 2 au 4 à décembre 2019 Charm El-Ch...
La BAD appelle les États-Unis à soutenir l’agriculture africaine
Le commerce intra-africain pourrait subir une augmentation de 15 % grâce à la mise en œuvre de la zo...
La Banque africaine de développement et la FAO unissent leurs efforts et s’engagent à éradiquer la f...
BAD : Adesina disculpé, l'opposition entre membres africains et occidentaux reste de mise à un mois ...
Mary Robinson dirigera l'enquête indépendante sur le président de la BAD
Africa CEO Forum 2018: NSIA et Sanlam arrachent le prix de la meilleure Société africaine de l'année
La Banque Africaine de Développement et MasterCard étendent l'Inclusion Financière en Afrique
Économie Africaine : la production du café en Afrique en régression
Les banques d’Afrique de l’Est dominent les Trophées African Banker 2018
Zoom sur Antoinette Sayeh, deuxième personnalité africaine au poste de DGA du FMI
Les femmes Africaines se font entendre au sommet des Nations Unies

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés