Le président nigérien promet de faire face aux problèmes infrastructurels de la Garde nationale

ecapital
2 Min de Lecture

Plusieurs problèmes d'ordres matériel et infrastructurel ont été posés par les militaires habitant et travaillant dans les locaux lors de la visite effectuée par le chef de l'Etat nigérien dans les différents compartiments du camp.

Dans la même mouvance, les épouses des éléments de la GNN ont plaidé auprès du président de la République pour la construction des logements sociaux au profit du personnel de la Garde, et l'augmentation du nombre des agents de cette unité dans les missions onusiennes.

Celles-ci ont par ailleurs formulé le souhait de la construction d'une maternité, l'acquisition de moulins à grains et d'un foyer féminin pour la GNN.

- Advertisement -

La visite de Mahamadou Issoufou dans le camp de la Garde nationale du Niger s'inscrit dans le cadre des tournées dans de différentes casernes militaires, entamées par le chef de l'Etat en vue de s'enquérir des conditions de vie et de travail des éléments chargés de sécuriser les populations et leurs biens.

La GNN, anciennement appelée Corps de LAPTO, a été la première force de sécurité du Niger créée au Sénégal en 1898, constituée d'anciens combattants rescapés des guerres de libération aux côtés de la France.