L’UE mobilise une assistance supplémentaire de dix millions d’euros pour la RDC

Afriquinfos Editeur 2 Vues
3 Min de Lecture

Elle porte ainsi son aide d'urgence à la RDC et à la région des Grands Lacs à 71 millions d'euros cette année, tandis que des combats s'intensifient dans l'est de la RDC, avec des conséquences désastreuses pour les civils.

Dans son communiqué, la Commission européenne a exprimé sa préoccupation sur plusieurs millions de Congolais qui "souffrent de l'une des plus longues crises humanitaires d'aujourd'hui". Plus de 2,7 millions de personnes y ont été forcées à quitter leurs foyers, dont plus d'un million rien que l'année dernière. Plus de 440.000 réfugiés congolais ont fui dans d'autres pays africains.

La situation humanitaire se détériore dans les régions orientales de la RDC, avec des violations quotidiennes du droit humanitaire international, a indiqué la Commission européenne, en dénonçant l'étendue et la nature des actes de violence sexuelle contre les femmes, les enlèvements et le recrutement forcé d'enfants par les groupes armés.

"Le monde a besoin de se réveiller et agir dès maintenant contre la barbarie indicible de la violence sexuelle et sexiste dans l'est du Congo", a déclaré Mme Kristalina Georgieva, Commissaire européenne pour la coopération internationale, aide humanitaire et réaction aux crises. Elle a appelé "tous ceux qui ont de l'influence dans l'est du Congo à faire tout leur possible pour mettre fin à cette violence barbare".

La RDCongo détient le plus bas score sur l'Indice de développement humain (HDI 2012) de l'ONU en termes d'espérance de vie, d'éducation et de niveau de vie. Et l'accès aux personnes vulnérables y est souvent un défi en raison de l'insécurité et des obstacles logistiques.

Selon la Commission européenne, une équipe d'experts humanitaires se trouve maintenant en RDCongo pour évaluer les besoins et superviser l'usage des fonds de l'Union européenne (UE). La Commission européenne possède des bureaux à Kinshasa, Bukavu et Goma, en collaboration avec 31 organisations humanitaires qui travaillent sur place, telles que Unicef, Croix internationale, OCHA et des ONG.