L’ONU appelle la communauté mondiale à aider les petites îles

Afriquinfos Editeur 2 Vues
2 Min de Lecture

La scientifique en chef du PNUE, Jacqueline McGlade, a déclaré à l'Assemblée des Nations Unies pour l'Environnement (UNEA) à Nairobi que la vulnérabilité est causée par une série de facteurs multidimensionnels.

 "Une action renouvelée et durable est par conséquent demandée à la communauté mondiale afin de réduire leur vulnérabilité", a expliqué Mme MacGlade.

 Les petites îles abritent 62,3 millions de personnes et jouent un rôle important dans la protection des océans.

 Elle a ajouté que ces Etats sont particulièrement vulnérables en raison de leur petite taille et de leurs ressources limitées.

Des recherches montrent que d'ici 2100, le réchauffement planétaire entraînera une hausse du niveau de la mer de deux mètres au plus, ce qui rendra de nombreux Etats insulaires en développement inhabitables.

Le changement climatique représente également un grand problème pour le secteur touristique de ces îles. Le ministre de l'Environnement des Seychelles, Dr Rolph Payet, est intervenu pour insister sur le fait que le changement climatique est réel pour les SIDS. "Nous ne pouvons pas nous permettre d'enrayer le changement climatique progressivement car nos moyens de subsistance sont menacés", a-t-il expliqué, ajoutant que la dépendance énergétique est également une source majeure de vulnérabilité pour de nombreux SIDS.