L’agence "Moody’s" confiante sur la croissance économique sud-africaine (ministre)

Afriquinfos Editeur 7 Vues
3 Min de Lecture

Un autre facteur important expliquant cette décision de Moody' s est l'introduction d'une initiative prudentielle macroéconomique visant à renforcer la stabilité des marchés financiers ainsi qu'un accord cadre visant à apaiser le marché du travail, en particulier dans le secteur minier.

« Le gouvernement a noté cette décision de Moody's comme un signe de confiance dans nos stratégies macroéconomiques, en particulier dans le cadre du climat actuel de l'économie mondiale », a déclaré M. Gordhan dans un communiqué.

 L'agence de notation a relevé mercredi son jugement de la solvabilité de Pretoria, à une note de Baa1, maintenant une perspective négative. « Le gouvernement a pris des mesures préventives pour répondre à toutes les préoccupations majeures soulevées par Moody's et reste déterminé à mettre en œuvre ces mesures », a-t-il ajouté. Moody's est l'une des plus grandes agences de notation de crédit, de recherche du marché et d'analyse du risque. L'engagement et l'expertise de Moody's contribuent à la transparence et à l'intégrité des marchés financiers, protégeant l'intégrité du crédit.

 Les notes de crédit aident les investisseurs à analyser le risque de crédit associé aux différents produits à revenu fixe (obligations).

 Pretoria est confiant dans le fait que les différentes mesures mises en œuvre contribueront à terme à l'amélioration de la note de l'Afrique du Sud, a déclaré M. Gordhan.

 Ces mesures comprennent une révision complète des politiques fiscales et budgétaires du gouvernement, annoncée en février de cette année. Les conclusions de cette révision formeront un cadre budgétaire plus adapté à l'environnement économique actuel, a-t-il dit.

«Concernant la révision fiscale, le gouvernement a annoncé hier la composition de la Commission de révision fiscale, ainsi que les conditions de fonctionnement de cette commission. De plus, le gouvernement intensifiera ses efforts pour assurer une application réussie de l'accord-cadre dans le secteur minier », a déclaré M. Gordhan.

 Le NDP a pour but d'encourager des actions supplémentaires en répondant aux défis d'une croissance économique accélérée et partagée, de l'emploi, du développement durable et de l'environnement, de la redistribution, de la cohésion sociale, de l'éducation, de la couverture maladie universelle, de la protection sociale et du développement économique régional. Le NDP a été adopté par le Congrès national africain (ANC, parti au pouvoir), lors de sa conférence nationale en décembre 2012, dans l'objectif d'éradiquer la pauvreté et de réduire les inégalités à l'horizon 2030.