Le Kenya maintient l’interdiction sur les OGM

Afriquinfos Editeur 2 Vues
2 Min de Lecture

Le ministre kenyan de la Santé, James Macharia, a déclaré que seul le gouvernement avait le pouvoir de lever l'interdiction sur la commercialisation de produits génétiquement modifiés.

"Jusqu'à présent, l'interdiction des organismes génétiquement modifiés reste en vigueur. Si des produits génétiquement modifiés sont présents dans le pays, c'est de manière illégale", a déclaré M. Macharia.

Le ministre s'exprimait à l'occasion de la présentation d'un rapport de mission spécialisée sur les organismes génétiquement modifiés.

En octobre 2013, M. Macharia a mis en place un groupe de travail composée d 12 éminentes personnalités venant de l'industrie, du milieu universitaire, du gouvernement et de la société civile, pour étudier les documents et données scientifiques concernant les effets des OGM sur la santé humaine et animale, suite à l'adoption par le gouvernement d'une interdiction d'importation des organismes génétiquement modifiés.

Cette décision avait été liée à un article scientifique décrivant les OGM comme potentiellement cancérigènes.

"Maintenant que le rapport est prêt, nous avons besoin de suffisamment de temps pour l'examiner. Nous avons confiance dans les conclusions du rapport et nous allons les présenter au comité parlementaire sur l'agriculture de discussion", a déclaré Macharia journalistes.

Pour le groupe de travail, les termes de référence comprennent une évaluation de l'état de préparation du Kenya pour adopter les OGM à la lumière des politiques et des mesures de protection réglementaires et infrastructurelles.

Le président du groupe de travail, le pr Kihumba Thairu a déclaré que le rapport de 120 pages contient des données scientifiques sur les avantages et les inconvénients des OGM.