Le Kenya adoptera des technologies de l’information pour combattre la criminalité

Afriquinfos Editeur 2 Vues
2 Min de Lecture

Le président Kenyatta a déclaré que son gouvernement avait mis en place un programme de Transformation technologique du secteur public qui contribuera à la réalisation d'un système de registre numérique, de meilleurs renseignements pour les forces de sécurité nationales et d'une culture orientée vers les services au sein des autorités.

"L'établissement d'un Cadre national de cybersécurité au Kenya est un autre développement bienvenu, non seulement parce qu'il complète les initiatives existantes, mais aussi parce qu'il renforcera l'essor des TCI tout en protégeant les infrastructures d'information essentielles", a-t-il déclaré à l'occasion du lancement de l'Autorité des télécommunications du Kenya (CAK) à Nairobi.

Cette initiative fait suite aux déclarations du Kenya indiquant que ce pays comptait procéder à un nouvel enregistrement de tous les Kenyans au moyen d'un système électronique qui mémorisera toutes les informations biométriques des personnes enregistrées, afin de répondre aux problèmes de sécurité.

Une équipe technique des ministères de l'Intérieur et des Technologies de l'information travaille sur les modalités de déploiement de ce nouvel enregistrement, qui devrait prendre six mois.  

Cette base de données contiendra toutes les informations biométriques sur toutes les personnes, terrains, entités et actifs, et sera utilisée pour identifier les personnes utilisant des faux papiers d'identité.