Guinée : La banlieue de la capitale paralysée par une manifestation contre la désserte en courant électrique

Afriquinfos Editeur 6 Vues
2 Min de Lecture

Cette manifestation spontanée et non canalisée a provoqué l'interruption de la circulation sur l'axe allant d'Enco 5 à Hamdallay en passant par Cosa et Bambeto, soit sur une distance de plus de 10 km, où certains usagers ont été victime de casse de véhicule et de retrait de biens.

Les boutiques, magasins et les autres étalages situés sur cet axe routier sont restés fermés toute la journée, empêchant ainsi les citoyens de se procurer des denrées de première nécessité pour leurs alimentations journalières, en ce mis saint de ramadan.

Devant les actes de vandalisme de plusieurs groupes de jeunes qui s'attaquaient aux passagers au bord des véhicules à Enco 5, les forces de l'ordre composées de policiers et de gendarmes, ont été déployés en nombre important dans certains points stratégiques pour faire revenir le calme.

Depuis plusieurs mois, la capitale Conakry connaît des manifestations récurrentes des jeunes qui exigent la déserte en courant, eu égard aux facteurs que les familles payent chaque fin de mois à l'Electricité de Guinée (EDG), chargée de la production, du transport et de la commercialisation du courant électrique dans le pays.

La perturbation de la circulation et des activités commerciales et économiques au niveau de la commune de Ratoma (l'une des plus grandes commune de Conakry), a eu des répercussions sur l'autoroute "Fidel Castro", où un embouteillage monstre gène la fluidité de la circulation, dans la ville de Conakry.