Le port de Conakry veut relever les défis de la compétitivité

Afriquinfos Editeur
2 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Ce document a été soumis au gouvernement lundi pour des critiques et amendements.

Le Premier ministre guinéen Mohamed Saïd Fofana a mis cette occasion à profit pour exhorter les concepteurs dudit document à le revoir, pour mieux le rendre conforme aux normes actuelles en matière d'innovation dans le domaine portuaire.

Les acteurs impliqués dans la gestion du Port autonome de Conakry ont à travers ce mémorandum peaufiné des stratégies destinées à tirer le port de Conakry vers le haut.

- Advertisement -

Le port pourrait éviter aux navires de trop perdre de temps en rade. Pour ce faire, il est question entre autres propositions contenues dans le document, de draguer le chenal d'accès, chose qui permettrait aux "bateaux de dernière génération'' d'y accoster. L'ouverture de "guichets pour le paiement des redevances en devises.

Le port de Conakry a un trafic de plus de 6,8 millions de tonnes, une containérisation estimée à plus de 1,6 millions de boîtes, et une capacité de 694 navires par an.

Les concepteurs du document soulignent aussi le fait que 98% des ressources douanières soient tirées du port de Conakry. Avec un apport de 250 milliards de francs guinéens soit 25 millions d'euros de taxes et impôts par an.

Le port permet aussi la création de 10 mille emplois directs et indirects.