La société civile condamne l’attaque de la résidence du chef de l’Etat

ecapital
2 Min de Lecture

Dans une déclaration officielle publiée mercredi, le CNOSCG " condamne avec fermeté l'attentat perpétré contre la personne du chef de l'Etat en sa résidence de Kippé".

Le CNOSCG appelle la population guinéenne "au calme, à la retenue et au renforcement de l'unité nationale".

Il demande aux forces de défense et de sécurité de "concentrer leurs efforts sur la manifestation de la vérité", en évitant de céder à la tentation de multiplier les barrages et d'entraver les activités des citoyens.

- Advertisement -

Le CNOSCG réclame que les auteurs et les commanditaires de cet acte soient traduits en justice conformément à la loi tout en appelant le gouvernement à "ouvrir un espace de concertation entre tous les acteurs politiques et sociaux pour échanger sur le rôle et la place des forces de défense et de sécurité dans le renforcement de la démocratie en Guinée".

Pour les organisations de la société civile, cet "attentat visait à saper le processus démocratique en cours" et risque fortement de "ternir l'image" du pays et remettre en cause les efforts consentis par les citoyens guinéens ainsi que les engagements des partenaires à contribuer au développement socio- économique du pays.