Vers l’élaboration d’un projet de renforcement des capacités du futur parlement

ecapital
2 Min de Lecture

L'ONG de droit canadien, dont le siège se trouve au Ghana, œuvre pour apporter un appui technique, logistique et financier aux parlements africains avec l'assistance des partenaires au développement du Programme des Nations unie pour le développement.

La délégation du CPC en séjour de travail en Guinée depuis cinq jours a eu des rencontres et des échanges avec les autorités politiques, la société civile, les partis politiques, les bailleurs de fonds et les partenaires au développement, afin de discuter des questions liées à la mise en place de la future Assemblée de Guinée.

En Guinée, le séjour de la mission du CPC a porté essentiellement sur trois axes stratégiques, selon le chef de mission.

- Advertisement -

Il s'agit de discuter avec l'ensemble des acteurs politiques et sociaux sur les voies et moyens à explorer pour le renforcement des capacités à tous les niveaux afin que le futur parlement guinéen soit plus efficace pour jouer son rôle d'institution de contrôle de l'action gouvernementale.

Il s'agit également d'initier les futurs députés et le personnel dudit parlement à la recherche, à la documentation pour faciliter une meilleurs communication vers l'extérieur et surtout vers les populations à la base, et enfin plaider pour la création d'un corps de volontaire parlementaire pour aider les députés dans leurs fonctions de sensibilisation dans les circonscriptions électorales de base.

En plus des domaines de complaisance et d'expertise, le CPC intervient également dans les domaines du code minier, de la loi de finance et de l'exploitation minière.

Après avoir travaillé plus de trois ans avec le parlement ghanéen et celui du Bénin, le CPC a des relations avec plus de sept parlements africains.