Le gouvernement annonce la construction d’une seconde prison civile à Abidjan

Afriquinfos Editeur 5 Vues
2 Min de Lecture

"Il n'y a jamais de fierté pour un Etat de construire des prisons mais c'est un devoir", a déclaré le porte-parole du gouvernement, Bruno Koné, au sortir d'un conseil des ministres jeudi.

Avec ce nouvel établissement pénitentiaire, "il s'agit pour la Côte d'Ivoire de remplir convenablement l'obligation qu'elle a de protéger ses citoyens tout en garantissant aux personnes incarcérées un traitement humain", a-t-il ajouté.

Le porte-parole du gouvernement a reconnu que les prisons ivoiriennes sont "vétustes" et "en surcharge".

La nouvelle prison civile devrait être construite dans la commune de Port-Bouet (sud d'Abidjan) "dans les meilleurs délais", selon le porte-parole du gouvernement.

Elle intègre un "grand programme" de construction de 10 nouveaux établissements à Abidjan et dans neuf autres localités, Adzopé (sud), Abengourou (est), Aboisso (sud), Daloa (centre-ouest) , Grand-Bassam (sud), korhogo (nord), Soubré (sud-ouest), Sassandra (sud-ouest) et Issia (centre-ouest).

Les nouvelles prisons à bâtir seront "aux normes internationales" et répondront aux "impératifs de protection des droits de l'homme" avec une capacité d'accueil de 300 à 500 places, a indiqué Bruno Koné.

La Côte d'Ivoire compte au total 33 prisons dont la plus grande, la Maca, initialement construite pour 1 500 détenus en compte plus de 5 000 actuellement.

La majorité de ces prisons qui ont été endommagées et vidées de leurs détenus lors de la crise post-électorale de 2010-2011 ont été réhabilitées mais les conditions de détention demeurent problématiques.

En 2012, la Maca et plusieurs autres prisons à l'intérieur du pays ont subi d'importantes évasions.