Le Ghana met en garde contre les produits d’énergie renouvelable de qualité inférieure

Afriquinfos Editeur 13 Vues
2 Min de Lecture

Le Sous-ministre ghanéen de l'Environnement Bernice Heloo a souligné lors d'une conférence de presse à Nairobi que le désir d'adopter la technologie de l'énergie verte a entraîné un afflux de produits d'énergie renouvelable sur le marché du continent.

"Toutefois, certains des produits qui se retrouvent sur le continent ne sont pas conformes aux normes internationales", a déclaré Mme Heloo en marge de la première Assemblée sur l'environnement des Nations Unies en cours à Nairobi.

"En Afrique, nous devons avoir une chambre de compensation qui certifiera que toutes les marchandises qui entrent dans le continent ne causent pas de dommages aux personnes et à l'environnement du continent", a-t-elle dit.

"Nous sommes tous en faveur de l'adoption de l'économie verte, mais tout ce que nous achetons devrait être de bonne qualité", a-t- elle insisté. Le Ghana a récemment importé plus de 200.000 lanternes solaires.

"Malheureusement, après six mois, seulement la moitié d'entre eux sont encore fonctionnels", d'après-elle. Le sous-ministre a dit que des mesures visant à résoudre un problème ne doit pas créer un autre problème.

Mme Heloo a indiqué que la Communauté économique de l'Afrique de l'ouest est en train de supprimer des obstacles au commerce des produits renouvelables dans le bloc commercial. "Cela a accéléré l'adoption de l'énergie solaire et éolienne dans la région", a-t- elle conclu.