Etats-Unis/Affaire Apple-FBI: qui du droit ou de la technologie l’emportera?

Afriquinfos
2 Min de Lecture

Un juge de New York a donné raison à Apple dans le conflit qui oppose le géant américain au FBI. Une première victoire qui pourrait faire pencher la balance. Un juge de New York, James Orenstein, a donné dans le cadre du litige opposant Apple et le FBI, raison à la firme à la pomme dans une affaire similaire. En effet, le conflit qui oppose les deux parties est né d’un déverrouillage des données de l’iPhone d’un des auteurs de la tuerie de San Bernardino (survenue le 2 décembre 2015 et dans laquelle 14 personnes ont été tuées).

Suite à cet acte barbare, le FBI a décidé de déverrouiller d’autres iPhone pour des enquêtes qui n’avaient rien à voir avec la lutte antiterrorisme. Un des iPhone avait par exemple été saisi pour une affaire de trafic de drogue. Par ailleurs, la police avait demandé de l’aide à Apple pour déverrouiller l’iPhone d’un homme suspecté d’être lié à un trafic de drogue. Une demande que la firme américaine avait refusée comme dans l’affaire qui l’oppose au FBI.

Les Etats-Unis disposent  de l’All Writs Act,  un  texte, qui ne compte que deux articles, et qui  a été voté en 1789; il permet aux autorités de demander de l’aide à une entreprise (ou une personne physique).

VIGNIKPO AKPENE

- Advertisement -