Les enseignants kényans mettent fin à leur grève d’un mois

Afriquinfos Editeur 7 Vues
2 Min de Lecture

Le président du Syndicat national des enseignants du Kenya ( KNUT) Wilson Sossion a dit que la décision a été prise après des discussions productives avec le vice-président William Ruto à Nairobi.

« Nous avons eu des entretiens fructueux avec le gouvernement et nous mettons désormais fin à la grève », a déclaré mercredi soir M. Sossion aux journalistes à Nairobi.

Les enseignants réclament l'harmonisation de leurs salaires avec le reste des fonctionnaires, une augmentation salariale de 300% et une hausse des allocations de 30 et 50% pour des directeurs, des chefs d'établissement et des professeurs principaux, respectivement, y compris des arriérés pour les enseignants à la retraite d'un montant de 550 millions de dollars américains.

Le secrétaire général de KNUT Madzu Nzili a affirmé qu'en vertu de l'accord conclu avec le gouvernement, les enseignants vont obtenir une allocation de banlieue en deux phases pendant une période de 12 mois.

Le dernier développement met fin à une altercation prolongée entre le gouvernement et les enseignants dans laquelle le premier a retenu les salaires des enseignants et a ordonné les autre à payer une amende pour refus de reprendre le travail.

Désormais, l'enseignant le plus moins payé de l'école primaire gagnera 212 dollars par mois, tandis que le mieux payé gagnera 600 dollars. L'enseignant secondaire le plus moins payé gagnera environ 330 dollars, tandis que le plus mieux payé touchera 1300 dollars.