Accueil Culture Edition 2017 du Festival NollywoodWeek : 76 et The Wedding Party, couronnés

Edition 2017 du Festival NollywoodWeek : 76 et The Wedding Party, couronnés

Edition 2017 du Festival NollywoodWeek : 76 et The Wedding Party, couronnés

Paris (© Afriquinfos 2017)- NollywoodWeek Film Festival a annoncé aujourd’hui que The Wedding Party et 76 ont remporté conjointement le Prix du Public de la NollywoodWeek 2017.

Le trophée du festival a été remis à Izu Ojukwu, réalisateur de 76 et à Moses Babatope Producteur Executif du film The Wedding Party lors d’une cérémonie de clôture qui a précédé la projection en Avant-Première mondiale de Catch, le dernier film du réalisateur Walter Taylaur.

« Je ne m’attendais pas à cette récompense, c’est un véritable honneur pour moi et pour tous ceux qui ont travaillé sur ce film » a dit Izu Ojukwu.

De son côté Moses Babatope qui représentait le film The Wedding Party en l’absence de Kemi Adetiba, la réalisatrice, a fait part de sa joie de recevoir ce prix qu’il considère de bon augure au moment même où le tournage de Mariage à la nigériane 2 a démarré à Lagos et à Dubai.

La qualité particulièrement élevée de la sélection officielle de la NollywoodWeek 2017 a été mentionnée à plusieurs reprises par les journalistes et critiques de cinéma qui étaient présent.

11 films au total ont été montrés au public de cette 5ème édition du festival dont 5 longs-métrages en compétition (Le Diner, Gidi Blues, Green White Green et les co-lauréats Mariage à la nigériane – The Wedding Party – et 76).

Nadira Shakur, la directrice de communication et co-fondatrice de la NollywoodWeek retient de cette édition que « Le festival a toute sa place dans le calendrier culturel parisien. Chaque année nous faisons en sorte d’offrir le meilleur de Nollywood au public parisien en apportant  des nouveautés comme la projection des webseries de REDTV et la présence pour la première fois de contenu d’animation avec le court-métrage Play-Thing ».

Une programmation riche et variée donc pour cette 5eme édition et une victoire partagée par deux films très différents l’un de l’autre mais qui ont marqué tous les deux l’année cinématographique 2016/2017 au Nigéria.

Innocente Nice