Revue de la presse ivoirienne du 23 novembre

Afriquinfos Editeur
4 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

FRATERNITE MATIN

Le chef d'état-major général des Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI), le général Soumaïla Bakayoko et le Commandant supérieur de la gendarmerie nationale, le général Gervais Kouassi Kouakou, ont réceptionné 87 véhicules dont des ambulances, des véhicules de transport de troupes et divers matériels militaires de la part de l'Etat ivoirien et de ses partenaires bilatéraux. Ils ont reçu aussi des tentes, des lits, de nouveaux types de chaussures militaires, de nouveaux treillis, des postes téléviseurs, etc. Pour le ministre délégué à la Défense, Paul Koffi Koffi, cette "commande urgente" de l'Etat aux concessionnaires apportera un souffle nouveau aux militaires et gendarmes ivoiriens dans l'accomplissement de leurs missions. Toutefois, il a saisi l'occasion de ce rassemblement pour demander aux forces de l'ordre de prendre soin des engins mis à leur disposition. A l'entendre, ces matériels devraient servir aussi à la sécurisation des élections législatives. A cet effet, il a mis en garde les candidats qui s'attacheraient les services de "forces privées" pour intimider d'autres candidats au cours de la période électorale.

 

- Advertisement -

L'INTELLIGENT D'ABIDJAN

L'information a fait le tour d'Abidjan mardi. C'était une simple spéculation ou une manipulation véhiculée par des bien pensants qui se jouent les informés dans les salons et des rédactions. Pour semer le doute et créer un climat délétère, les mêmes auteurs ont propagé l'information selon laquelle, les Ivoiriens courent retirer leur argent en banque à la suite de l'annonce d'une seconde dévaluation du franc CFA. Des banquiers et experts financiers battent en brèche ces informations qualifiées de rumeurs. Lundi, Lucas Abaga, gouverneur de la Banque Centrale des Etats de l'Afrique centrale (BCEAC), sortant d'une audience à la présidence de la République de Côte d'Ivoire avec son homologue ivoirien, Tiémoko Meyliet, a donné toutes les garanties. Selon lui, la dévaluation du CFA n'est pas d'actualité. Le Gouverneur de la BCEAC s'appuie sur les indicateurs du marché, notamment la croissance économique qui se situe à un bon niveau.

 

LE TEMPS

Face au déficit d'électricité généralisé qui entraîne dans les Etats membres de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'ouest (CEDEAO), des délestages et coupures intempestives qui perturbent le confort des populations et les activités économiques, les chefs d'Etats de la CEDEAO ont mis en place en décembre 1999, un système d'échanges d'énergie électrique ouest Africain. Mission de cette structure : résorber ce manque par la réalisation d'interconnexions électriques et le développement des échanges entre les Etats membres. Dans le même sillon, ces Chefs d'Etat créent en 2008, l'Autorité de régulation du secteur de l'électricité de la CEDEAO (Arrec) pour promouvoir un cadre de régulation transparent, stable et harmonisé dans la région, en vue d'assurer le maximum de bénéfices aux consommateurs. C'est pour poursuivre cette collaboration que se tient à Abidjan, un forum sur le secteur. Joseph Assi Bénié, le Directeur général de l'Autorité nationale de régulation électrique de la Côte d'Ivoire a salué la tenue de ces assises à Abidjan. Pour lui, ces assises sont une nouvelle étape dans le long processus d'intégration sous régionale dans le secteur de l'électricité.