Les entreprises ivoiriennes invitées à sortir de l’informel

ecapital
2 Min de Lecture

M. Touré qui intervenait au cours d'un atelier sur la promotion des PME a demandé aux promoteurs d'entreprises de ne pas avoir peur de la fiscalité.

"Il y a une nécessité d'aider les entreprises à se mettre en règle vis-à-vis du fisc", a estimé le directeur de cabinet, énonçant que les taxes légales ne doivent pas constituer un frein.

Celui-ci a alors plaidé pour l'élaboration de propositions visant à alléger le coût de la fiscalité aux entreprises ivoiriennes.

- Advertisement -

"Nous sortons d'une crise aigüe et il faudrait donner de la vitalité à l'environnement des affaires qui a été profondément marqué", a-t-il ajouté en substance.

Le secteur privé ivoirien est caractérisé par l'implantation des PME et des micro-entreprises qui contribuent à 18% au Produit intérieur brut (PIB) de la Côte d'Ivoire et totalisent 23% des emplois formels.

Pour des experts, ce secteur devra davantage se formaliser et s'organiser afin d'acquérir plus de crédibilité et plus de dynamisme.