Revue de la presse ivoirienne

Afriquinfos Editeur
3 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

LE NOUVEAU REVEIL

Réuni en conseil des ministres extraordinaire lundi, le gouvernement a approuvé le décret portant nomination des nouveaux membres du Conseil d'administration du média d'Etat. Brou Aka Pascal, anciennement directeur général de la RTI dont le débarquement inattendu a fait les choux gras de la presse fait son entrée dans ce conseil. Il est le représentant du président de la République, et part sans aucun doute, avec la faveur des pronostics pour présider ledit conseil. Le président de la République vient ainsi donc de réhabiliter Brou Aka Pascal. Mieux, il vient de le positionner comme le véritable homme fort de la RTI. L'humilité dont a fait preuve Brou Aka Pascal après son débarquement de la tête de la RTI et le président Alassane Ouattara a décidé à nouveau, de lui renouveler sa confiance en le désignant comme son représentant au sein du conseil d'administration.

FRATERNITE MATIN

- Advertisement -

A l'issue d'un conseil des ministres extraordinaire qui s'est tenu lundi au palais présidentiel, le porte-parole du gouvernement, Bruno Nabagné Koné a annoncé la liste des membres de la Commission Dialogue vérité et réconciliation (CDVR). Outre Charles Konan Banny qui la préside, la commission comprend 1O membres dont trois vices présidents. La CDVR est composée de religieux, de chefs traditionnels et des représentants des cinq grandes régions de la Côte d'Ivoire et des Africains résidant en Côte d'Ivoire mais également de la diaspora ivoirienne avec le footballeur international Didier Drogba. L'installation officielle de la CDVR est prévue le 28 septembre à Yamoussoukro (centre, 230 km d’Abidjan).

L'INTER

Vaincre la peur et jouer son rôle d'opposition. Sous l'ère Ouattara, le Front populaire ivoirien (FPI), ancien parti au pouvoir, qui traverse le désert depuis la chute de son régime le 11 avril en fait désormais son leitmotiv. Le FPI de l'ex président Laurent Gbagbo a en effet décidé d'aller au front, de se secouer et donner de la voix pour faire entendre ses angoisses et inquiétudes du moment, ses aspirations et propositions, et surtout marquer sa détermination à jouer pleinement son rôle de contre- pouvoir. L'ancien parti présidentiel veut revendre son projet de société aux populations ivoiriennes dans la perspective d'un éventuel retour au pouvoir d'Etat. Des meetings éclatés à Abidjan, notamment à Koumassi et à Yopougon, ont eu lieu samedi et dimanche. Le parti est handicapé par l'arrestation et l'exil forcé de ses principaux responsables.