Le Premier ministre déplore la résurgence du racket de la corruption

Afriquinfos Editeur
2 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

A l'issue d'un Conseil des ministres extraordinaire, M. Soro a fait état de la nécessité de prendre des mesures vigoureuses et d’envisager des sanctions face à ce phénomène.

A en croire celui-ci, il sera demandé au ministre de l’Intérieur de faire une communication et d'annoncer que des mesures punitives seront prises à l'encontre des contrevenants.

"Il faut que les éléments pris sur le fait soient radiés", a menacé le chef du gouvernement.

- Advertisement -

Guillaume Soro a également dénoncé le comportement répréhensible de certains habitants en dépit des actions et des efforts de sensibilisation des ministères de la Salubrité publique et de la Construction.

"Des individus continuent de déverser des déchets sauvages dans la rue", a-t-il fustigé, accusant les maires de ne pas relayer les messages gouvernementaux.

"Nous devons mener là aussi des actions vigoureuses", a-t-il promis.

La réunion du Conseils des ministres a par ailleurs rendu publiques plusieurs décisions dont la nomination officielle des membres de la Commission Dialogue, vérité et réconciliation.

Présidée par l'ex-Premier ministre, Charles Konan Banny, secondé par deux vices-présidents, la Commission comprend 11 membres dont le footballeur Didier Drogba.

La Côte d'Ivoire emprunte de manière progressive le chemin de sa reconstruction après une crise post-électorale qui l'a frappée de plein fouet cinq mois durant.

A maintes occasions, le président ivoirien Alassane Ouattara a affiché sa détermination à remettre les Ivoiriens au travail et à amener ceux-ci à adopter de nouveaux comportements.