Revue de la presse ivoirienne

ecapital
3 Min de Lecture

FRATERNITE MATIN

Le président Alassane Ouattara a procédé jeudi à la nomination d'officiers généraux et supérieurs à la tête des Forces Républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI). Le général de division Soumaïla Bakayoko en est le nouveau chef d'état-major général. Il est  secondé par le général de brigade Detoh Letoh. Le commandement des Forces terrestres revient au général de brigade Sékou Touré, quand celui des Forces aériennes est assuré par le colonel-major Jean-Jacques Réné Ouégnin. La marine nationale, elle, a pour nouveau patron le capitaine de vaisseau major Djakaridja Konaté. En remplacement du général Edouard Kassaraté,  le colonel-major Gervais Kouakou Kouassi prend désormais le Commandement supérieur de la Gendarmerie nationale. L'inspecteur général Mbia Bredou reste à la tête de la Police nationale, comme directeur général.

LE NOUVEAU REVEIL

- Advertisement -

Le Palais de la culture Bernard B. Dadié de Treichville à Abidjan fait partie des infrastructures endommagées pendant la crise post-électorale. Fort de cela, l'ambassadeur de Chine en Côte d'Ivoire, Wei Wenhua, a promis la réhabilitation de cet édifice par son pays qui en est le donateur. ''Nous ferons venir dans les meilleurs délais une équipe d'experts chinois pour évaluer les dégâts au niveau du Palais de la culture. Ensuite, nous procèderons à la réhabilitation de la partie chinoise", a promis le diplomate chinois jeudi au cabinet du ministre de la Culture. Une promesse saluée à sa juste valeur par le ministre Maurice Bandama. "Réhabiliter le Palais de la culture serait un beau cadeau la Chine au nom de la coopération culturelle entre nos deux pays", a-t-il dit.

L'EXPRESSION

Le ministre de la Santé, N'Dri Yoman, voulant s'assurer de l'effectivité de la gratuité des soins sur le terrain et s'imprégner des difficultés du personnel a effectué une tournée dans des formations sanitaires d'Abidjan. La gratuité des soins initiée par le gouvernement connaît des difficultés dans son application. A preuve, la rupture des stocks de médicaments au niveau de la Pharmacie de la santé publique. "Bientôt les ruptures de stock de médicaments vont baisser. Le président Alassane Ouattara a décaissé 2,5 milliards de franc CFA pour insuffler le processus de gratuité des soins", a-t-elle annoncé avant de recommander au personnel médical de "participer à l'instauration de la paix en soignant gratuitement tous les malades".